Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Incrustation

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Imbrication <
Index alphabétique - I
> Intrados
Index par tome

INCRUSTATION, s. f. Ce mot ne peut s’appliquer dans l’architecture du moyen âge en France qu’à des remplissages en plomb ou en mastic d’intailles faites dans de la pierre dure, comme, par exemple, dans des dallages, dans des pierres tombales (voy. Dallage). En France, on n’a pas employé ce genre d’incrustation si fréquent en Italie, et qui consiste à remplir avec des marbres de couleur, découpés, des dessins creusés dans des plaques de marbre blanc. On voit des incrustations de ce genre dans la petite église de San-Miniato près Florence, faites pour décorer le pavage, la clôture et l’ambon du sanctuaire et même la façade (XIIIe siècle). La cathédrale de Sienne, celle de Florence (Sainte-Marie-des-Fleurs), celle de Gênes, sont couvertes extérieurement d’incrustations de marbre.