Discussion:Le Mari confident

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Éditions[modifier]

 Titre et éditions
1849 :  Le Mari confident vol.2 Paris, Alexandre Cadot, éditeur, 2 volumes
1866 :  Le Mari confident Open book nae 02.svg   Paris, Michel Lévy frères, libraires éditeurs


Dans l'édition de Michel Lévy 1866, il y a deux chapitres XXIII

Statistiques[modifier]

  • 62 921 mots environ (soit un peu plus de 4 heures de lecture à 250 mots/mn).

Critiques[modifier]

  • 1849 : Revue étrangère de la littérature, des sciences et des arts. Choix d'articles… [2], publié aussi dans la Revue britannique [3]

Citations[modifier]

  • « Enfin, le talent de cacher ses défauts en faisant valoir ses agréments, étant le premier mérite des femmes, il est de leur devoir de dissimuler ce qu’à tort ou à raison on critique chez elle : aussi ferez-vous bien, lorsque nous sortirons Clotilde de son couvent, de la mener chez cette fameuse madame M… qui ne demande que deux heures et une somme fort modique pour teindre la plus abondante chevelure.

— À seize ans, vous voulez qu’elle se résigne à subir une semblable opération ! Ah ! je doute qu’elle y consente. »

Vocabulaire, orthographe[modifier]

  • privilége, complétement, piége, manége, collége, siége
  • poëte
  • grand’messe
  • intérêts pécuniers
  • gaîté, dévoûment
  • emplètes
  • septicisme
  • Cette crise morale et nervale, toujours funeste aux gens d’une mauvaise nature, est très-favorable aux personnes dont un fonds de mélancolie et de timidité neutralisent souvent l’esprit et l’imagination poétique ; dans sa déraison charmante ou son éloquence sans prétention, Clotilde se faisait vivement applaudir de ses amis.
  • recompensant