Discussion:Le Retour d’Arsène Lupin

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Infoédit[modifier]

Informations sur l’édition de Le Retour d’Arsène Lupin

Édition : Revue Je sais tout, Paris, n° 177 du 15 septembre 1920, pp. 1058s et n° 178 du 15 octobre 1920, pp. 1207s.


Source : Première partie : Je sais tout, n° 177, 15 septembre 1920, pp. 1058-1069
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1029732/f335.tableDesMatieres ;
Deuxième partie : Je sais tout, n° 178, 15 octobre 1920, pp. 1207-1217
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1029732/f482.tableDesMatieres  ;
Robert Laffont, collection « Bouquins », 1987, pp. 403-466.


Contributeur(s) : D'ANDRÉSY


Niveau d’avancement : Relu et corrigé complet


Remarques :


Relu et corrigé par : D'ANDRÉSY


Discussion[modifier]

Questions de 2008, réponses de 2008 et 2013[modifier]

- Une réplique de Georges commence par ",à Grécourt." en italique de la même taille que les répliques au lieu de "(À Grécourt)" en italique plus petit dans le reste du texte.

Corrigé

- La réplique suivante commence par "Oh la la !", j'attendrais plutôt "Oh là là !". A moins qu'en 1920 ?

C'est écrit "Oh ! la ! la !" dans le texte de 1920.

- La façon d'écrire "daïlama", en un seul mot, et de plus sans majuscule. On écrivait ainsi en 1920 ?

C'est écrit "daïlama" dans le texte de 1920.

- Il manque quelque chose dans "... et, regardez est une heure et quart...". Je suppose que "... et, regardez, il est une heure et quart..." a de forte chances d'être la bonne version. (Quoique j'ai déjà vu de vrais livres imprimés avec ce genre de coquille, alors, dans ce cas, reproduiriez vous avec la coquille ?)

Pas dans ce cas : c'est une coquille évidente.
Corrigé

- Dans une réplique de Georges on trouve "ce serait bienfait !", puis dans la suivante "Oui, bien fait !". Je ne sait pas si la graphie en un seul ou deux mots a évoluée en français, je ne sais même pas s'il y aurait de nos jours une bonne et une mauvaise graphie (on a bien le droit d'écrire "clés" ou "clefs") mais je doute qu'un même auteur en change à quelques lignes d'intervalle.

Corrigé

Philippe L.

Merci de tes remarques. Un contributeur disposant de l'édition de référence pourra vérifier ces graphies. - --Zyephyrus 7 septembre 2008 à 15:45 (UTC)
Corrections faites en référence au texte de 1920 sur Gallica (BNF). D'ANDRÉSY (d) 9 septembre 2013 à 12:12 (UTC)

Édition du texte[modifier]

- La seule édition faite du vivant des auteurs est, à ma connaissance, celle de la revue Je sais tout, en 1920. Elle comporte quelques erreurs de ponctuation et de typographie.

- L'édition chez Robert Laffont, collection « Bouquins », établie par Francis Lacassin en 1987, en comporte d'autres, différentes. De même pour l'édition du Cercle du Bibliophile (Genève, 1975), également établie par Francis Lacassin.

- La première version de Wikisource en 2008 semble avoir été faite sur le texte de l'édition de 1987, mais deux passages avaient hélas été oubliés sur Wikisource et cette version comportait de plus de nombreuses coquilles.

- Ultérieurement, Réné Paul a effectué une version électronique que l'on trouve sur Internet, fondée sur la première version Wikisource (2008), complétée par les deux pages manquantes et avec de très bonnes corrections de coquilles (mais il en reste cependant quelques unes).

- La version de Wikisource du 14 septembre 2013 a corrigé diverses coquilles restantes (toutes corrections faites entre le 8 et le 14 septembre) en se référant au texte de 1920. Il y avait cependant quelques choix à faire par rapport au texte de 1920 (pour la ponctuation et quelques coquilles). Ceci va être détaillé dans ce qui suit.

- Notamment, l'usage des points d'exclamation a fortement changé entre le texte de 1920 et celui de 2008 (où ils sont plus nombreux). Dans la version 2013, nous sommes revenus progressivement au texte de 1920, y compris en ce qui concerne ces points d'exclamation.

En bref, du point de vue de la qualité d'édition, on a :

Wikisource 2008 << Robert Laffont 1987 << Réné Paul 2009 << Wikisource 2013

D'ANDRÉSY (d) 14 septembre 2013 à 18:20 (UTC)

Hésitations relativement à certaines coquilles, graphies ou ponctuations[modifier]

J'ai privilégié le texte de 1920 (notamment pour les points d'exclamation), sauf une exception (ligne 1 004).

Ligne 233 : Le vol à travers l’histoire. Texte de 1920 rétabli. On aurait pu transformer en Le Vol à travers l’histoire (convention relative aux titres de livres). De même, ligne 1 059, pour : Le vol à travers les âges. Texte de 1920 rétabli.

Ligne 357 : « Oh ! la ! la ! ». Texte de 1920 rétabli. On aurait pu envisager « Oh là là ! » ou « Oh la la ! ».

Ligne 448 : « Vive l’armée. ». Texte de 1920 rétabli. On aurait pu envisager « Vive l’armée ! ».

Ligne 508 : « … et la superstition des foules attribuent au même état légendaire. » Guillemets du texte de 1920 rétablis. Mais je ne sais si ces guillemets sont justifiés. J'aurais envie, d'après le contexte, de ... et la superstition des foules attribuent au même être légendaire. sans les guillemets et avec être à la place de état. Mais la correction me semble trop incertaine.

Ligne 572 : « Et d’abord vous ne croyez à rien… ». Texte de 1920 rétabli. On aurait pu envisager « Et d’abord, vous ne croyez à rien… » comme les éditions récentes, telle celle de René Paul (la virgule peut sembler utile).

Lignes 1 000 et s. : Tirets de prise de parole remis et uniformisés (dans une citation de Monte-Cristo) ; l'édition de 1920 n'est pas toujours cohérente ici sur la ponctuation.

Ligne 1 004 : « Toujours est-il, ajouta Château-Renaud ou Faloise, que votre comte de Monte-Cristo est un galant homme dans ses moments perdus[…] ». Le texte de 1920 comporte « ajoute » (et non « ajouta »), mais le contexte tout comme la citation issue du livre Le Comte de Monte-Cristo justifient la correction de la coquille, comme dans l'édition de René Paul.

Ligne 2 260 : « C’est ça. » Texte de 1920 rétabli. On aurait pu envisager : « C’est ça ! ».

D'ANDRÉSY (d) 14 septembre 2013 à 18:19 (UTC)

Citation dans la citation[modifier]

Vers lignes 420 et s. : Il y a un passage de la pièce où l'on lit une lettre de Lupin, qui elle-même cite une autre lettre de Lupin ! Le tout coupé d'incises des divers personnages. D'où des questions sur les guillemets... (et où j'ai respecté le texte de 1920). Mais aussi un choix typographique fait par AL en 2008 et que je crois utile, même s'il n'est pas dans le texte de 1920 : la lettre citée englobée (à l'intérieur de la lettre citée englobante) est en italique, mais non la lettre englobante. D'ANDRÉSY (d) 13 septembre 2013 à 19:41 (UTC)

Import des DjVu et création du livre[modifier]

Les deux parties du livre sont créées avec les DjVu :

Livre:Je sais tout magazine - Le Retour d'Arsène Lupin, partie 1.djvu

Livre:Je sais tout magazine - Le Retour d'Arsène Lupin, partie 2.djvu

Le livre complet regroupe les deux parties sur la page : Le Retour d’Arsène Lupin