Discussion:Les Liaisons dangereuses/Lettre 41

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Variante 1[modifier]

« …je vous ai assez fait connaître ne pas vouloir… », « 25 août », « il y a si peu de temps » :
Source : Gallica

Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) : Choderlos de Laclos, Pierre-Ambroise-François (1741-1803)
Titre(s) : Les liaisons dangereuses [Document électronique] : [texte établi sur le manuscrit autographe] / Choderlos de Laclos ; [présentation par Yves Le Hir,...]
Type de ressource électronique : Données textuelles
Publication : 1999
Note(s) : Document numérisé en mode texte. - Seul le document original est numérisé
Reproduction : Num. BNF de l'éd. de : Paris : Bibliopolis, 1998-1999Reprod. de l'éd. de : Paris : Garnier, 1985. 19 cm (Classiques Garnier, ISSN 0750-21762-7370-0182-X


Autre(s) auteur(s) : Le Hir, Yves. Éditeur scientifique
Notice n° : FRBNF37304385
Cote : NUMM-101460

Variante 2[modifier]

  • « …un sentiment que je ne veux ni ne dois… »

Source : Google books

De Pierre Choderlos de

Laclos

phonereader
ISBN 2848541253


L'édition de référence indiquée ici était celle de Gallica, je réverte donc pour l'instant la correction selon Google books, tant qu'il n'est pas prouvé que cette version soit plus exacte que la précédente.- --Zephyrus 18 février 2008 à 13:08 (UTC)