Dissertations sur l’histoire de Saint-Louis

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Collection complète des mémoires relatifs à l’histoire de France
Texte établi par Claude-Bernard Petitot (p. tdm).

Dissertations, ou réflexions sur l’histoire de S. Louys, du sire de Joinville, par Du Cange 59

Des Plaits de la porte, et de la forme que nos rois observaient pour rendre la justice en personne. 61
Des Assemblées solennelles des rois de France. 74
Des cours et des festes solennelles des rois de France. 89
De l’origine et de l’usage des tournois. 109
Des armes à outrance, des joustes, de la table ronde, des behourds et de la quintaine. 134
De l’exercice de la chicane, ou du Jeu de paume à cheval. 165
Des chevaliers bannerets. 175
Des gentilshommes de nom et d’armes. 198
Du cry d’armes. 213
De l’usage du cry d’armes. 245
Des comtes palatins de France. 262
De l’escarcelle et du bourdon des pèlerins de la Terre Sainte. 288
Du mot de sale, et par occasion des loix et des terres saliques. 295
De la bannière de S. Denys et de l’oriflamme. 307
Du tourment des bernicles et du cippus des anciens. 329
De la rançon de S. Louys. 339
Des adoptions d’honneur en frère, et par occasion des frères d’armes. 347
Des adoptions d’honneur en fils, et par occasion de l’origine des chevaleries. 368
Suite de la dissertation précédente, touchant les adoptions d’honneur en fils, où deux monnoyes de Theodebert I, et de Childebert II, rois d’Austrasie, sont expliquées. 392

De la prééminence des rois de France au dessus des autres rois de la terre ; et par occasion de quelques circonstances qui regardent le règne de Louys VII, roy de France. 426
Des guerres privées et du droit de guerre par coutume. ­ 441
Des fiefs jurables et rendables. 490