En Mocassins/02

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par Inst. des Sourds Muets,  (p. 55).

Les Algonquins.

Lorsque les Français arrivent au Canada, les Algonquins entourent presque complètement les tribus huronnes et iroquoises.

Partis, selon les apparences, des bords de la mer Glaciale et du bassin de la baie d’Hudson, ils s’avancèrent vers le Saint-Laurent et les Grands Lacs. Tenus en échec par les Hurons-Iroquois du centre, ils traversèrent l’immense vallée par ses deux points extrêmes, et poussèrent vers le sud, le long de l’Atlantique jusqu’en Virginie, et sur la rive est du Mississipi plus loin que les Illinois.

Ceux des pays maritimes reçoivent Champlain au Canada, les Hollandais et les Anglais dans la Nouvelle-Angleterre, et ils le font de bon cœur. De race moins pure que leurs congénères de l’ouest (quelques-uns, tel Membertou, le premier converti, portent une longue barbe), ils semblent reconnaître d’instinct, dans ces hommes d’outre-mer, de petits cousins.