Epitome historiæ sacræ/XXVI

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Traduction par un agrégé des classes supérieures des lettres.
Librairie Hachette et Cie (p. 30).

XXVI. Isaacus forte tunc deambulabat rure[1] ; vidit camelos

venientes. Simul Rebecca, conspicata virum deambulantem, desiluit e camelo, et interrogavit Eliezerem : « Quis est ille vir ? »

Eliezer respondit : « Ipse est herus meus. » Illa statim operuit se pallio.

Eliezer narravit Isaaco omnia quæ fecerat.

Isaacus introduxit Rebeccam in tabernaculum matris suæ, et lenitus est dolor quem capiebat ex morte matris.


XXVI. Par hasard, Isaac se promenait dans la campagne, quand

il vit s’avancer des chameaux. Rébecca, de son côté, apercevant un homme qui se promenait, descendit de son chameau, et dit à Éliézer : « Qui est cet homme ? »

Éliézer répondit : « C’est mon maître lui-même. » Aussitôt elle se couvrit de son manteau.

Éliézer raconta à Isaac tout ce qu’il avait fait.

Isaac fit entrer Rébecca dans la tente de sa mère, et le chagrin qu’il ressentait de la mort de sa mère fut adouci.


Tunc forte Alors par-hasard
Isaacus Isaac
deambulabat rure ; se promenait dans la campagne ;
vidit camelos venientes. il vit les chameaux qui s’avançaient.
Simul Rebecca, En-même-temps Rébecca,
conspicata virum ayant aperçu un homme
deambulantem, qui-se-promenait,
desiluit e camelo sauta-à-terre de son chameau,
et interrogavit Eliezerem : et demanda à Éliézer :
« Quis est ille vir ? » « Qui est cet homme ? »
Eliezer respondit : Éliézer répondit :
« Est meus herus ipse. » « C’est mon maître lui-même. »
Illa statim Celle-là (Rébecca) aussitôt
se operuit pallio. se couvrit de son manteau.
Eliezer Éliézer
narravit Isaaco raconta à Isaac
omnia quæ fecerat. toutes les choses qu’il avait faites.
Isaacus Isaac
introduxit Rebeccam fit-entrer Rébecca
in tabernaculum dans la tente
suæ matris, de sa mère,
et dolor quem capiebat et la douleur qu’il éprouvait
ex morte matris de la mort de sa mère
lenitus est. fut adoucie.

  1. Rure. On dit également bien ruri.