Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/La Biche et le Lion dans un antre

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir La Biche et le Lion dans un antre.

Traduction par Émile Chambry.
FablesSociété d’édition « Les Belles Lettres » (p. 48).

104


LA BICHE ET LE LION DANS UN ANTRE


Une biche poursuivie par des chasseurs arriva à l’entrée d’un antre où se trouvait un lion. Elle y entra pour s’y cacher ; mais elle fut prise par le lion et, tandis qu’il la tuait, elle s’écria : « Malheureuse que je suis ! en fuyant les hommes, je me suis jetée dans les pattes d’une bête féroce. »

Ainsi parfois les hommes, par crainte d’un moindre danger, se jettent dans un plus grand.