Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/Le Bouc et la Vigne

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Bouc et la Vigne.

Traduction par Émile Chambry.
FablesSociété d’édition « Les Belles Lettres » (p. 147).
339


LE BOUC ET LA VIGNE


Au temps où la vigne jette ses pousses, un bouc en broutait les bourgeons. La vigne lui dit : « Pourquoi m’endommages-tu ? N’y a-t-il plus d’herbe verte ? Je n’en fournirai pas moins tout le vin nécessaire, lorsqu’on te sacrifiera. »

Cette fable confond les gens ingrats et qui veulent voler leurs amis.