Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/Le Chameau qui a fienté dans une rivière

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Chameau qui a fienté dans une rivière.

Traduction par Émile Chambry.
FablesSociété d’édition « Les Belles Lettres » (p. 64-65).
144


LE CHAMEAU QUI A FIENTÉ DANS UNE RIVIÈRE


Un chameau traversait une rivière au cours rapide. Ayant fienté, il vit aussitôt sa crotte emportée devant lui par la rapidité du courant. « Qu’est-ce là ? s’écria-t-il ; ce qui était derrière moi, je le vois à présent passer devant moi. »

Cette fable trouve son application dans un État où les derniers et les imbéciles dominent à la place des premiers et des gens sensés.