Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/Le Chasseur poltron et le Bûcheron

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Chasseur poltron et le Bûcheron.

Traduction par Émile Chambry.
FablesSociété d’édition « Les Belles Lettres » (p. 43-44).
93


LE CHASSEUR POLTRON ET LE BÛCHERON


Un chasseur cherchait la piste d’un lion. Il demanda à un bûcheron s’il avait vu des pas de lion et où gîtait la bête, « Je vais, répondit le bûcheron, te montrer le lion lui-même, » Le chasseur devint blême de peur, et, claquant des dents, il dit : « C’est la piste seulement que je cherche, et non le lion lui-même. »

Cette fable apprend à reconnaître les gens hardis et lâches, j’entends hardis en paroles et lâches en actions.