Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/Le Lion et la Grenouille

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Lion et la Grenouille.

Traduction par Émile Chambry.
FablesSociété d’édition « Les Belles Lettres » (p. 88-89).
201
LE LION ET LA GRENOUILLE

Un lion, ayant entendu coasser une grenouille, se retourna au son, pensant que c’était quelque gros animal. Il attendit quelque temps, puis, la voyant sortir de l’étang, il s’approcha et l’écrasa, en disant : « Eh quoi ! c’est avec une telle taille que tu pousses de tels cris ! »

Cette fable s’applique au bavard, incapable d’autre chose que de parler.