Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/Les Lièvres et les Renards

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Les Lièvres et les Renards.

Traduction par Émile Chambry.
FablesSociété d’édition « Les Belles Lettres » (p. 83).
190
LES LIÈVRES ET LES RENARDS

Les lièvres un jour, étant en guerre avec les aigles, appelèrent à leur secours les renards. Ceux-ci répondirent : « Nous serions venus à votre aide, si nous ne savions qui vous êtes, et qui vous combattez. »

Cette fable montre que ceux qui se mettent en lutte avec de plus puissants font fi de leur salut.