Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/Les Loups et les Chiens en guerre

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Les Loups et les Chiens en guerre.

Traduction par Émile Chambry.
FablesSociété d’édition « Les Belles Lettres » (p. 95).

215


LES LOUPS ET LES CHIENS EN GUERRE


Entre les loups et les chiens la haine se déchaîna un jour. Les chiens élurent pour général un chien grec. Or celui-ci ne se pressait pas d’engager la bataille, malgré les violentes menaces des loups, « Savez-vous, leur dit-il, pourquoi je temporise ; c’est que toujours il convient de délibérer avant d’agir. Vous autres, vous êtes tous de même race et de même couleur ; mais nos soldats à nous ont des mœurs très variées et chacun a son pays dont il est fier. Même la couleur n’est pas uniforme et pareille pour tous : les uns sont noirs, les autres roux, d’autres blancs ou cendrés. Comment pourrais-je mener à la guerre des gens qui ne sont pas d’accord et qui sont dissemblables en tout ? »

Dans toutes les armées, c’est l’unité de volonté et de pensée qui assure la victoire sur les ennemis.