100%.png

Fleur jetée

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Ailes d’or : poésies nouvelles, 1878-1880Bibliothèque-Charpentier (p. 107-108).

FLEUR JETÉE

Emporte ma folie
Au gré du vent,
Fleur en chantant cueillie
Et jetée en rêvant.
— Emporte ma folie
Au gré du vent !

Comme la fleur fauchée
Périt l’amour.
La main qui t’a touchée
Fuit ma main sans retour
— Comme la fleur fauchée,
Périt l’amour !

Que le vent qui te sèche,
Ô pauvre fleur,
Tout à l’heure si fraîche
Et demain sans couleur !
— Que le vent qui te sèche,
Sèche mon cœur !