Géographie du département de la Savoie/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

XIII. — Dictionnaire des communes.

Les chiffres de la population sont ceux du recensement de 1896.

Aiguebelette, 235 h., c. de Pont-de-Beauvoisin. → Château ruiné. — Tunnel de l’Épine. — Lac (île avec chapelle sur les ruines d’un temple romain).

Aiguebelle, 945 h., ch.-l. de c., arr. de Saint-Jean-de-Maurienne. → Ruines du château de Charbonnières qui fut pendant quatre siècles la résidence des premiers princes de Savoie.

Aigueblanche, 448 h., c. de Moûtiers → Vieille tour crénelée, reste du château des marquis de Saint-Thomas de la Val-d’Isère. — Belles sources de l’Eau-Blanche, qui fait mouvoir pluplusieurs usines, et de l’Eau-Rousse, chargée de dépôts ferrugineux. — Rocher de la Dent-de-Burgin.

Aillon-le-Jeune, 649 h., c. du Châtelard. → Dans un défilé, restes de la chartreuse d’Aillon, fondée en 1184. — Ancienne chapelle de la Courrerie.

Aillon-le-Vieux, 586 h., c. du Châtelard.

Aime, 960 h., ancienne ville d’Axuma, ch.-l. de c., arr. de Moûtiers, riche en antiquités, sur l’Isère, dans la partie la plus riante de la Tarentaise. → Marmite du Géant, rocher de forme singulière, sur le monticule du Châtelard. — Restes des fortifications romaines de l’antique Axuma, une des capitales des Centrons (avec Moûtiers) ; inscriptions en l’honneur de Trajan. — Dans l’église paroissiale, statue équestre, en bois, de saint Martin (xiie s.) et stalles sculptées du xviie s. — Église Saint-Martin (mon. hist.), construite avec des débris romains (inscriptions) ; beaux restes de peintures du xiiie s. ; crypte du ixe s. ; un souterrain mène de cette crypte à la tour Saint-Sigismond (belle vue). — Vieille tour de Montmayeur.

Aiton, 858 h., c. d’Aiguebelle.

Aix-les-Bains, 8.328,h., ch.-l. de c., arr. de Chambéry, importante station thermale, connue des Romains seulement sous le nom d’Aquæ Domitianæ, puis d’Aquæ Gratianæ. → Il reste (mon. hist.) de l’époque romaine le bain romain servant aujourd’hui de cave à la maison Chabert ; curieux cadran ou gnomon) ; les ruines d’un temple de Diane ou de Vénus (mon. hist.) ; et l’arc de Campanus (iiie ou ive s.), qui paraît avoir fait partie d’un tombeau (inscriptions). — Château du (xive s. (escalier de la Renaissance), renfermant, outre l’Hôtel de ville, la bibliothèque publique et celle du Club Alpin. — Musée Lepic (antiquités lacustres du lac du Bourget, objets d’art, tableaux). — Établissement thermal, construit de 1779 à 1783 par Victor-Amédée III, roi de Sardaigne, agrandi de 1857 à 1880 ; curieuse galerie de captage de la source de Saint-Paul (grottes). — Casinos du Cercle et de la Villa des Fleurs. — Hôpital fondé en 1813 par la reine Hortense. — Asile protestant. — Parc. — Promenade du Gigot. — Champ de courses ; tir aux pigeons et tir national. — Roche du Roi, où se voient les anciennes carrières des Romains. — Établissement thermal de Marlioz.

Albane, 339 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne.

Albens, 1,779 h., ch.- l. de c., arr. de Chambéry, au confluent de la Daisse et de l’Albenche.

Albertville, 6,371 h., ch.-l. d’arr., dans un bassin riant et fertile, sur l’Arly, à 1,500 mèt. en amont de son embouchure dans l’Isère, est dominé par des fortifications importantes. → Albertville se compose de deux villes séparées par l’Arly et réunies administrativement en 1845 : Conflans, d’origine romaine, sur une hauteur dominant l’Arly et l’Isère, et l’Hôpital, presque en entier moderne. La ville doit son nom actuel au roi Charles-Albert. Les quartiers neufs d’Albertville, percés de larges rues, offrent des promenades variées. Parmi les monuments modernes, il faut mentionner l’hôtel de ville, le palais de justice, la salle d’asile et la sous-préfecture. — Château ruiné. — Ancien couvert converti en caserne. — A Conflans (belle vue), anciennes murailles flanquées de tours (2 portes dont une appelée la porte Tarine) ; dans l’église, belle chaire et fonts baptismaux provenant de l’abbaye de Tamié ; ancien couvent du xiie s. ; le Château-Rouge, du xie s., ancienne demeure des princes de Savoie.

Albiez-le-Jeune, 443 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne.

Albiez-le-Vieux, 831 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne.

Allondaz, 285 h., c. d’Albertville.

Allues (Les), 784 h., c. de Bozel. → La combe des Allues est un des plus gracieux vallons de la Tarentaise. — Gorge aux Pigeons, lac Bleu et autres jolis sites. — Tumuli gaulois.

Ansigny, 117 h., c. d’Albens.

Apremont, 757 h., c. de Montmélian. → Abîmes de Myans (V. Myans). — Château ruiné. — Mont de Joigny (1,578 mèt. ; belle vue). Arbin. 440 h., c. de Montmélian → Église construite avec des matériaux romains ; inscription antique derrière le chœur ; belles mosaïques trouvées à Mérande.

Argentine, 1,540 h., c. d’Aiguebelle.

Arith, 651 h., c. du Châtelard. → Restes d’un aqueduc romain taillé dans le roc et appelé la Crèche.

Arvillard, 988 h., c. de la Rochette. → Ruines de la chartreuse de Saint-Hugon, dans une combe solitaire (petit lac). — Pont du Diable, haut de 44 mèt., sur le Bens.

Attignat-Oncin, 768 h., c. des Échelles.

Aussois, 731 h., c. de Modane. → Vieux portail de l’église. — Les forts de l’Esseillon, étagés sur des rocs à pic, interceptent la vallée.

Avanchers (Les), 690 h., c. de Moûtiers. → Galgals dans la forêt.

Avressieux, 636 h., c. de St-Genix.

Avrieux, 220 h., c. de Modane. → Fortifications de l’Esseillon. — A l’église, fresques et bénitier intéressants. — Cascade de Saint-Benoît.

Ayn, 583 h., c. de Pont-de-Beauvoisin.

Balme (La), 421 h, c. d’Yenne. → Belles gorges du Rhône (pont suspendu).

Barberaz, 571 h., c. (Sud) de Chambéry.

Barby, 263 h., c. (Nord) de Chambéry. → Château de la Bâthie.

Bassens, 1,184 h., c. (Nord) de Chambéry. → Le bâtiment de Saint-Louis-du-Mont, qui domine le Village, était autrefois un petit séminaire. — Asile d’aliénés.

Bâthie (La), 1,283 h., c. d’Albertville. → Château ruiné sur un rocher. — Sites pittoresques.

Bauche (La), 410 h., c. des Échelles. → Établissement de bains d’eau minérale (collections archéologiques et d’histoire naturelle). — Jolie église moderne renfermant un tableau (Assomption) qui a été peint par Xavier de Maistre.

Beaufort, 2,286 h., ch.-l. de c., arr. d’Albertville, sur le Doron (vieux pont), au débouché des vallées de Hauteluce et d’Arêches. → Dans l’église, belle chaire (anciennes sculptures). — Ruines du château de la Grande-Salle, au-dessus du confluent du Doron et de l’Argentine. Il est aujourd’hui occupé par un alumnat de l’œuvre de N.-D. des Vocations dirigé par les Pères Augustins de l’Assomption. — Cascades.

Beaune, 316 h., c. de Saint-Michel.

Bellecombe, 974 h., c. du Châtelard.

Bellecombe, 204 h., c. de Moûtiers.

Bellentre, 710 h., c. d’Aime. → Ruines d’une tour. — Pierre Tournante.

Belmont-Tramonet, 474 h., c. de Pont-de-Beauvoisin. → Inscription romaine devant l’église. — Gorge des Étroits où coule le Guiers.

Bessans, 946 h., c. de Lanslebourg. → Dans l’église, autels en bois sculpté, contenant de nombreuses statuettes, également en bois, œuvres du sculpteur Clapier. — Sous le portique de la chapelle Saint-Antoine, restes de fresques. — Dans une petite chapelle, tableau de la Sainte-Famille.

Betton-Bettonet, 360 h., c. de Chamoux. → Ancienne abbaye de religieuses de Cîteaux, fondée au xiie s. et transformée en fabrique de soie.

Billième, 325 h., c. d’Yenne.

Biolle (La), 1,229 h., c. d’Albens. → Châteaux de Longefans, de Roasson, de la Mollière ; ruines du château de Montfalcon.

Bissy, 836 h., c. de la Motte-Servolex.

Bois (Le), 308 h., c. de Moûtiers. → Vieux castel. — Vallon, lac et col de la Coche.

Bonneval-sur-Arc, 355 h., la plus haute com. de la Maurienne (1835 mèt. d’altit.), c. de Lanslebourg.

Bonneval, 363 h., c. de Moûtiers. → Ancien manoir dans une forêt de sapins.

Bonvillard, 680 h., c. de Grésy.

Bonvillaret, 525 h., c. d’Aiguebelle.

Bourdeau, 153 h., c. de la Motte-Servolex → Château en partie du moyen âge, sur un escarpement à pie dominant le lac du Bourget.

Bourget (Le), 1,344 h., c. de la Motte-Servolex, sur le lac du Bourget (découvertes d’antiquités lacustres). → Ruines d’un château des comtes de Savoie. — Église de transition, remaniée au xve s. ; au tympan de la porte principale, intéressante sculpture sur pierre du xve s. ; à l’intérieur, vitraux anciens et charmante frise sculptée du xiiie s. ; sous le chœur, crypte renfermant des autels et une inscription antiques. — Restes d’un prieuré du xie s. et d’un cloître du xve (gracieuse arcade du xiiie s.). — Château moderne.

Bourget-en-Huile, 347 h., c. de la Rochette.

Bourgneuf, 447 h., c. de Chamoux. → Un canal, creusé pour assainir les terres, traverse en tunnel le coteau de Chamousset et tombe dans l’Isère.

Bourg-Saint-Maurice, 2,922 h., ch.-l.-de c., arr. de Moûtiers, près du confluent de l’Isère, du torrent des Glaciers, de l’Arbonne, du Chardonnet et de plusieurs autres cours d’eau, au centre d’un bassin dominé à l’E. par le Petit-Saint-Bernard. → Belle vallée de Bonneval, renfermant des mines de fer. — Restes d’un château et d’une tour. — Tour de Châtelard, sur un roc de marbre ; autre tour à la Borgeat. — Inscription romaine relatant l’inondation du Bourg sous l’empereur Lucius Ælius Aurelius Verus.

Bozel, 1,124 h., ch.-l. de c., arr. de Moûtiers. → Bozel possède une vieille chapelle aux décorations naïves, une église avec un clocher qui rappelle celui d’un temple russe, et les ruines d’un vieux château, jadis résidence d'été des archevêques de Moûtiers. — Vieille tour.

Bramans, 808 h., c. de Lanslebourg. → Les forts, étagés sur des rocs à pic, interceptent complètement la vallée. Le service y est pénible ; aussi n’y envoie-t-on que des compagnies de discipline.

Brides-les-Bains, 301 h., c. de Bozel. → Bel établissement thermal. — Charmantes promenades aux environs ; points de vue délicieux ; bois de Cythère. — Cascade formée par le Doron dans les gouffres de Ballendaz.

Bridoire (La), 1,054 h., c. de Pont-de-Beauvoisin.

Brison-Saint-Innocent, 885 h., c. d’Aix. → Château. — Belle châtaigneraie. — Jolies villas. — Inscriptions romaines dans le mur du cimetière et dans l’église. — Vestiges d’habitations lacustres à Grésine.

Celliers, 262 h., c. de Moûtiers. → Joli val de Celliers, célèbre par ses petits pois et ses pâturages.

Césarches, 357 h., c. d’Albertville.

Cessens, 609 h., c. d’Albens. → Ruines d’une tour d’origine prétendue romaine, dite tour de César et ne remontant probablement qu’au xie s. — Autre tour du moyen âge.

Cevins, 588 h., c. d’Albertville. → Défilé appelé Pas-de-la-Roche-Cevins. — Montagne de la Tournette (2,357 mèt.).

Challes-les-Eaux, 572 h., c. (Sud) de Chambéry. → Établissement thermal et casino. — Ancien château de Challes, converti en un bel hôtel entouré d’un parc de 4 hect. — Au S. de l’établissement, château de Triviers, également converti en hôtel.

Chambéry, V. de 21,762 h., autrefois capitale du duché de Savoie, aujourd’hui ch.-l. du départ., siège d’un archevêché, bâti à 269 mét. d’altit., dans une riante et fertile vallée baignée par la Leysse et l’Albane. → Cathédrale, beau vaisseau gothique à 3 nefs, commencé au xive s., achevé en 1430 ; portail gothique de 1506, dépouillé de la plupart de ses statues. A l’intérieur, peint avec plus de richesse que de goût : tombeaux du président Favre, père de Vaugelas, et du cardinal Billiet († 1873) ; belles orgues ; baptistère en marbre blanc d’un beau travail ; 2 peintures à fresque détériorées ; sous le chœur, crypte du xie s. — Église Notre-Dame, du style dorique (1636). — Ancien château des princes de Savoie (mon. hist.), commencé en 1232, continué pendant les xive et xve s., complètement restauré au commenc. du xixe s. et agrandi depuis ; corps de logis moderne de style gréco-romain ; grande tour carrée à mâchicoulis du xive s., dominée par une tourelle hardie ; dans l’enceinte, terrasse plantée de marronniers, appelée le Grand-Jardin. — Sainte-Chapelle (mon. hist.), attenante au château, beau vaisseau du xve s. orné d’anciens vitraux et précédé d’un porche construit au xvie s. dans le style de la Renaissance par Philippe de Juvare. — Tous les édifices civils sont modernes. — Musée-bibliothèque (antiquités, œuvres d’art, curiosités ; 40,000 vol.). — Les institutions de bienfaisance de la ville, dotées par le général de Boigne, comptent parmi les plus riches et les mieux organisées de France. — Fontaine des Éléphants, surmontée de la statue du général de Boigne. — Monument du Centenaire de la réunion de la Savoie à la France, par Falguière et P. Pujol (1892). — Statue (1864) en bronze du président Favre, né à Bourg († 1624). — Monument des frères de Maistre, par M. Ernest Dubois. — Casernes pouvant loger 3,000 soldats ; dans la cour de la caserne de cavalerie, ancien couvent de Sainte-Marie, grotte ayant servi de chapelle. — Jardin botanique, charmante promenade au-dessous du château ; il renferme le musée d’histoire naturelle. — Jardin public ou promenade du Vernay. — Les environs de Chambéry offrent un grand nombre de promenades intéressantes : au N., les rochers de Lémenc (église de Lémenc, renfermant les tombeaux du général de Boigne et d’un évêque d’Irlande, † 1176) ; le Buisson-Rond, beau parc avec belvédère, situé à l’E. de la ville, au delà de l’Albane ; les cascades de Jacob (belle vue, surtout un peu plus haut que les cascades) ; le Bout du Monde ; la chapelle de Saint-Saturnin, enfin et surtout les Charmettes, célèbres par le séjour qu’y fit J.-J. Rousseau chez Mme de Warens. — Les principales montagnes qui dominent la vallée sont : au N.-O., les monts du Chat et de l’Épine ; au S.-O., le mont Grelle ; au S., le mont Joigny et le mont Grenier ; au N.-O., la Dent de Nivolet, avec son admirable panorama.

Chambéry-le-Vieux, 556 h., c. de la Motte-Servolex. → Vieux château. — Belle vue.

Chambre (La), 741 h., ch.-l. de c., arr. de St-Jean-de-Maurienne, au confluent du Bugeon et de l’Arc. → Tour en ruine. — Portail de l’église du xiiie s. — Au S.-O., vallée du Glandon, qui remonte vers le col du même nom.

Chamousset, 422 h., c. de Chamoux, → Vieux château. — Beau pont sur l’Isère. — Tunnel du Gelon. — Importants forts et batteries défendant la route du tunnel du Fréjus et le débouché de la Maurienne.

Chamoux, 1,207 h., ch.-l. de c., arr. de Chambéry. — Vieux château.

Champagneux, 624 h., c. de Saint-Genix.

Champagny, 595 h., c. de Bozel. → Église Saint-Sigismond, du xie s. ; tour penchée ; riche maître-autel en bois doré. — Saint-Clair, belle église moderne dans une charmante situation. — Le défilé des Gorges, où se précipitent en écumant les eaux du Doron, est un des plus beaux des Alpes. — Grottes. — Beaux sites sur le Doron de Pralognan et belle cascade dans sa vallée. — Quelques femmes de Champagny conservent encore leur costume local, c’est-à dire la coiffe, le mouchoir rouge et le corsage très court.

Champ-Laurent, 324 h., c. de Chamoux.

Chanaz, 636 h., c. de Ruffieux.

Chapelle (La), 785 h., c. de la Chambre.

Chapelle-Blanche (La), 519 h., c. de la Rochette. → Église ogivale moderne. — Curieuses inscriptions.

Chapelle-du-Mont-du-Chat (La), 241 h., c. de la Motte-Servolex.

Chapelle-Saint-Martin (La), 250 h., c. d’Yenne. → Château ruiné.

Chapelles (Les), 604 h., c. de Bourg-Saint-Maurice. → Jolie porte gothique de l’église.

Châteauneuf, 810 h., c. de Chamoux. → Vieille tour. — Au cimetière, tombeau du médecin aliéniste Duclos.

Châtel (Le), 360 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne. → Sur un rocher, antique tour du Châtel ou de BéBérold de Saxe, 1er comte de Maurienne. — Au-dessous de la tour, ermitage. — Cascades.

Châtelard (Le), 861 h., ch.-l. de c., arr. de Chambéry, capitale du curieux pays des Beauges (V. p. 38), sur la rive dr. du Chéran. → Rocher abrupt (810 mèt. d’altit.) qui porte les débris d’un château féodal (très belle vue) ; jolie fontaine du Baron. — Château des Écuries (xviie s.). — Aux environs : pont du Diable sur le torrent de la Charniat ; grotte du Pré-Rouge.


Le Châtelard.
Le Châtelard.


Châtillon, c. de Chindrieux. → Château (belle vue) où naquit le pape Célestin IV. — Habitations lacustres.

Chavanne (La), 347 h., c. de Montmélian.

Chavannes (Les), 290 h., c. de la Chambre.

Chignin, 760 h., c.de Montmélian. → Ruines d’un château des xiie et xiiie s. dont il reste notamment 3 belles tours carrées ; une des tours a été convertie de nos jours par les Chartreux en une chapelle dédiée à saint Anthelme, évêque de Belley († 1178), né dans cette forteresse en 1105.

Chindrieux, 1,114 h., c. de Ruffieux.

Cléry, 481 h., c. de Grésy. → Vestiges de la domination romaine.

Cognin, 1,209 h., c. de la Motte-Servolex. → Sites très pittoresques. — Établissement pour les sourds-muets. — Ancien château, dont une tour, celle de la Biguerne, a été convertie par les Chartreux en une chapelle dédiée à saint Anthelme.

Cohennoz, 319 h., c. d’Ugines.

Coise-Saint-Jean-Pied-Gauthier, 1,285 h., c. de Chamoux. → Ruines d’un château féodal ; vieille tour en ruine. — Chapelle du xve s.

Compôte (La), 535 h., c. du Châtelard.

Conjux, 165 h., c. de Ruffieux. → Habitations lacustres.

Corbel, 303 h., c. des Échelles.

Côte-d’Aime (La), 711 h., c. d’Aime. → Inscription romaine en faveur des matrones d’Axuma (Aime).

Crest-Voland, 336 h., c. d’Ugines.

Croix-de-la-Rochette (La), 222 h., c. de la Rochette.

Cruet, 906 h., c. de Saint-Pierre-d’Albigny. → Découverte des substructions d’une villa romaine.

Curienne, 504 h., c. (Nord) de Chambéry. → Château de la Bâthie (chapelle du xiiie s., restaurée, renfermant deux mosaïques antiques).

Déserts (Les), 1,177 h., c. (Nord) de Chambéry. → Dent du Nivolet (1,558 mèt.) ; belle vue sur la vallée de Chambéry et les Alpes.

Détrier, 199 h., c. de la Rochette. → Petit lac.

Domessin, 1,262 h., c. de Pont-de-Beauvoisin. → Château ruiné. — Inscriptions romaines encastrées dans le clocher.

Doucy, 466 h., c. du Châtelard.

Doucy, 536 h., c. de Moûtiers. → Val de Celliers, célèbre par ses petits pois, ses pâturages et ses beautés naturelles.

Drumettaz-Clarafond, 871 h., c. d’Aix. → Château de Donjon. — Vestiges de constructions antiques.

Dullin, 435 h., c. de Pont-de-Beauvoisin.

Échelles (Les), 812 h., ch.-l. de c., arr. de Chambéry, sur la rive dr. du Guiers (pont en pierre). → Château ruiné. — Hôtel de ville occupant un ancien prieuré. — Beaux rochers, dans lesquels a été creusée la route de Chambéry (souterrain long de 308 mèt. appelé la Grotte). — Passage pittoresque des gorges de Chailles.

École, 711 h., c. du Châtelard.

Entremont-le-Vieux, 1,369 h., c. des Échelles.

Épersy, 340 h., c. d’Albens. → Belles châtaigneraies.

Épierre, 551 h., c. d’Aiguebelle. → Ruines d’un château. — Cascades.

Esserts-Blay, 758 h., c. d’Albertville. → Château ruiné.

Étable, 409 h., c. de la Rochette.

Feissons-sur-Isère, 443 h., c. de Moûtiers. → Restes de 2 châteaux forts qui défendaient autrefois le défilé pittoresque du Pas de Briançon. — Chapelle N.-D. de Briançon, but de pèlerinage, à 1,280 mèt. d’altit. — Cascade de la Glaize. — Ruines d’un château.

Feissons-sur-Salins, 214 h., c. de Bozel. → Restes d’un château. — Rocher du Diable ou Croix de Feissons (1,402 mèt.) ; vue magnifique.

Flumet, 949 h., c. d’Ugines. → Sur un rocher, ruines d’un château. — Beau pont sur l’Arly.

Fontaine-le-Puits, 167 h., c. de Moûtiers.

Fontcouverte, 1,176 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne. → Pont dominé par une vieille tour qui sert de poudrière.

Fourneaux. 1,670 h., c. de Modane.

Francin, 537 h., c. de Montmélian.

Freney, 335 h., c. de Modane. → Cascade.

Fréterive, 804 h., c. de Saint-Pierre-d’Albigny.

Frontenex, 418 h., c. de Grésy.

Gerbaix, 403 h., c. de Saint-Genix.

Giettaz (La), 674 h., c. d’Ugines.

Gilly, 660 h., c. d’Albertville.

Grand-Cœur, 282 h., c. de Moûtiers.

Granier, 470 h., c. d’Aime.

Gresin, 440 h., c. de Saint-Genix.

Grésy-sur-Aix, 1,419 h., c. d’Aix. → Jolie cascade formée par la rencontre de la Daisse et du Sierroz, dont les eaux mettent en mouvement plusieurs usines. — Monument élevé à Mme de Broc, sœur de la maréchale Ney, qui périt en cet endroit, en 1813. — Donjon, restauré, du xvie s., dans lequel ont été recueillis des fragments romains. — Gorges du Sierroz.

Grésy-sur-Isère, 1,062 h., ch.-l. de c., arr. d’Albertville. → Dans les murs de plusieurs maisons, restes de sculptures et inscriptions romaines.

Grignon, 477 h., c. d’Albertville.

Hautecombe, V. Saint-Pierre-de-Curtille.

Hautecour, 498 h., c. de Moûtiers. → Dans l’église, tombeau en marbre de Mgr Charvaz, archevêque de Gênes, à qui est due la chapelle gothique située au N. de l’église. — Sur un rocher, empreinte regardée comme celle de saint Jacques. — Dolmen de Plain-Villard.


Joanne Savoie p59.tif
Flumet.

Hauteluce, 1,158 h., c. de Beaufort. → Église : élégant clocher, chaire en bois sculpté. — Lac de la Girotte.

Hauteville, 413 h., c. de Chamoux.

Hauteville-Gondon, 681 h., c. de Bourg-Saint-Maurice.

Hermillon, 561 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne. → Sur une colline entourée de précipices, tour féodale.

Héry, 637 h., c. d’Ugines. → Cascades.

Jacob-Bellecombette, 317 h., c. (Sud) de Chambéry. → Cascades. — Vieux château des Francs-Maçons.

Jarrier, 941 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne.

Jersy, 804 h., c. du Châtelard. → Ancienne abbaye de Bellevaux, fondée en 1078.

Jongieux, 555 h., c. d’Yenne.

Laissaud, 428 h., c. de Montmélian.

Landry, 509 h., c. d’Aime.

Lanslebourg, 971 h., ch.-l. de c., arr. de Saint-Jean-de-Maurienne, sur la rive dr. de l’Arc, au pied de la montée du Mont-Cenis. → Deux églises : l’une à clocher roman avec acrotères, l’autre construite dans le style milanais. — Chapelle Saint-Antoine, dont le patron est en grande vénération.

Lanslevillard, 532 h., c. de Lanslebourg. → Église avec fresques des xvie et xviie s. — Restes de murailles appelés Roche des Sarrasins. — Chapelle Saint-Sébastien ; peintures murales.

Lépin, 288 h., c. de Pont-de-Beauvoisin. → Château.

Lescheraines, 607 h., c. du Châtelard.

Loisieux, 377 h., c. d’Yenne.

Longefoy, 406 h., c. d’Aime. → Grotte aux Fées.

Lucey, 409 h., c. d’Yenne. → Beau château.

Mâcot, 800 h., c. d’Aime. → Deux vastes galeries de mines, de l’origine la plus antique. — Beau pont en pierre, sur l’Isère.

Marches (Les), 1,126 h., c. de Montmélian. → Beau château du xviiie s. dont les salons ont été décorés de peintures à fresque par les Galiani ; vue admirable sur la vallée de l’Isère.

Marcieux, 174 h., c. de Saint-Genix.

Marthod, 809 h., c. d’Albertville.

Mercury-Gémilly, 1,506 h., c. d’Albertville.

Méry, 586 h., c. d’Aix. → Sur un mamelon, château de Montagny.

Meyrieux-Trouet, 391 h., c. d’Yenne.

Modane, 2,771 h., ch.-l. de c., arr. de Saint-Jean-de-Maurienne, dans un bassin fertile dominé au N. par l’immense massif de la Vanoise, au S. par les montagnes boisées de la Dame et de la Masse. → Chapelle de N.-D de Charmet (1,508 mèt. d’altit.), pèlerinage. — A 2 kil. S.-E., entrée du grand tunnel des Alpes, défendue par d’importants ouvrages militaires.

Mognard, 402 h., c. d’Albens.

Mollettes (Les), 424 h., c. de Montmélian.

Mont-Denis, 505 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne. → Dans l’église, fresques du xvie s.

Montpascal, 366 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne.

Montrond, 410 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne.

Montvernier, 526 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne.

Montagnole, 646 h., c. (Sud) de Chambéry.

Montagny, 627 h., c. de Bozel. → Chapelle Notre-Dame des Neiges (pèlerinage).

Montailleur, 815 h., c. de Grésy. → Ruines d’un château.

Montaimont, 1,257 h., c. de la Chambre.

Montcel, 770 h., c. d’Aix.

Montendry, 516 h., c. de Chamoux.

Montgellafrey, 811 h., c. de la Chambre.

Montgilbert, 597 h., c. d’Aiguebelle. → Importants ouvrages militaires.

Montgirod, 515 h., c. d’Aime.

Monthion, 360 h., c. d’Albertville.

Montmélian, 969 h., ch.-l. de c., arr. de Chambéry, sur l’Isère. → Belles vues sur le Graisivaudan et sur la Combe-de-Savoie, du haut du rocher isolé, autrefois fortifié, qui a donné


Joanne Savoie p61.tif
Lanslebourg, d’après une photographie de M. Eugène Charpenay.

son nom à la ville (Mons Æmilianus)

Montricher, 471 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne.

Montsapey, 510 h., c. d’Aiguebelle.

Montvalezan-sur-Bellentre, 375 h., c. d’Aime.

Montvalezan-sur-Séez, 563 h., c. de Bourg-Saint-Maurice.

Motte-en-Bauges (La), 525 h., c du Châtelard.

Motte-Servolex (La), 2,870 h., ch.-l. de c., arr. de Chambéry. → Vaste château moderne, au milieu d’un beau parc, sur les dernières pentes de la montagne ; dans le parc, belle chapelle ogivale. — Château des xive et xvie s. — Près de là, coteau de Chaloz ; magnifiques châtaigniers ; admirable panorama.

Motz, 595 h., c. de Ruffieux.

Moûtiers, 2,489 h., ch.-l. d’arr. et siège d’un évêché, ancien chef-lieu de la province de Tarentaise, dans un petit bassin triangulaire, à la jonction des vallées de la Haute-Isère, du Doron et de la Basse-Isère. → Cathédrale (crypte et chœur romans ; porche de 1461) ; pierre couverte d’inscriptions gothiques dans la muraille au-dessous du porche ; restes d’un cloître (fin du xve s.). Dans la nef centrale, trône épiscopal en bois sculpté du xve s. ; dans la chapelle de dr., pierres tombales à la mémoire de Mgr Turinaz († 1869) et de Mgr Rochaix († 1836), évêques de Tarentaise, inhumés dans l’église. Dans le trésor : bâton abbatial, à poignée d’ivoire sculptée, qui servit à saint Pierre II, archevêque de Tarentaise, lorsqu’il était abbé de Tamié (xiie s.) ; coffret en vermeil avec filigranes, cristal de roche gravé, perles fines, camées et pierres précieuses (fin du xiie s.) ; châsse en émail champlevé de Limoges (xiiie s.), et gants pontificaux en soie blanche, avec orfroi d’or, provenant de la châsse de saint Pierre II de Tarentaise. — Collège et hôpital, fondés au xe s. — Petit musée et cabinet d’histoire naturelle, dépendant de l’académie de la Val d’Isère. — Précieuse bibliothèque de M. l’abbé Tremey. — Devant le palais de justice, place des Victoires, ombragée de platanes. — Demi-dolmen de Plain-Villard. — Au mont Galgan, vestiges d’un camp antique.

Mouxy, 671 h., c. d’Aix. → Belles châtaigneraies. — Rocher de Saint-Victor (belle vue).

Myans, 434 h., c. de Montmélian. → Sur un monticule, église Notre-Dame de Myans ; clocher surmonté d’une statue colossale de la Vierge, en bronze doré ; à l’intérieur, Vierge noire très ancienne, entourée d’une foule d’ex-voto. Toute la contrée qui environne cet oratoire est parsemée de petits lacs séparés par des monticules couverts de vignobles. Ces lacs et ces monticules, appelés Abimes de Myans, ont été formés, en 1248, par la chute d’une partie du mont Granier.

Nances, 214 h., c. de Pont-de-Beauvoisin.

Naves, 545 h., c. de Moûtiers.

Notre-Dame-de-Bellecombe, 592 h., c. d’Ugines. → A l’église, romane (remaniée), litre funèbre.

Notre-Dame-de-Briançon, 227 h., c. de Moûtiers. → Restes de deux châteaux forts qui défendaient autrefois le défilé pittoresque du Pas-de-Briançon, où l’Isère se brise avec fracas contre d’énormes blocs de pierre, sous un pont hardi d’une seule arche. — Chapelle N.-D. de Briançon, but de pèlerinage, à 1,280 mèt. d’altitude. — Très belle cascade de la Glaize.

Notre-Dame-des-Millières, 794 h., c. de Grésy.

Notre-Dame-du-Cruet, 251 h., c. de la Chambre.

Notre-Dame-du-Pré, 496 h., c. de Moûtiers. → Beaux points de vue.

Novalaise, 1,367 h., c. de Saint-Genix. → Château ruiné de Montbel.

Noyer (Le), 568 h., c. du Châtelard.

Ontex, 156 h., c. d’Yenne.

Orelle, 1,061 h., c. de Saint-Michel.

Outrechaise, 152 h., c. d’Ugines.

Pallud, 467 h., c. d’Albertville. → Vieux château (belle vue).

Peisey, 630 h., c. d’Aime, est connu par ses mines de plomb argentifère. → Dans la chapelle de Nancroy ou de N.-D. des Vernettes, beau tableau de l’école italienne. — La vallée de Peisey


Joanne Savoie p63.tif
Moûtiers-en-Tarentaise.

est une des plus belles et des plus fraîches de la Savoie.

Perrière (La), 440 h., c. de Bozel. → Ruines d’un château. — Petit ermitage et jolie cascade.

Petit-Cœur, 191 h., c. de Moûtiers. → Carrières d’ardoises célèbres par leurs plantes fossiles. — Château ruiné.

Planaise, 458 h., c. de Montmélian. → Château de Saint-Jean-Pied-Gauthier ; charmante chapelle du xve s.

Planay, 509 h., c. de Bozel.

Plancherine, 265 h., c. de Grésy. → Abbaye de Tamié (Trappistes), fondée au xiie s. ; belle porte en bois sculpté du xiie s., et cheminée du xvie.

Pont-de-Beauvoisin (Le), 1,620 h., ch.-l. de c. de l’arr. de Chambéry. → Le Guiers (arche très hardie du xvie s.) divise la ville en deux parties, l’une ch.-l. de c. du départ. de l’Isère, l’autre ch.-l. de c. de la Savoie.

Pontamafrey, 167 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne. → Sur l’emplacement du fort Sarrasin ou de Pierre-Allamant, construit en 1630 et ruiné en 1666, chapelle ogivale moderne. — Restes d’un château.

Pontet (Le), 510 h., c. de la Rochette.

Pralognan, 408 h., c. de Bozel, dans un vallon gracieux, près du confluent du Doron avec la Glière. Il est très fréquenté en été par les touristes qui viennent explorer les Alpes du centre de la Tarentaise, particulièrement le massif de la Vanoise. → Belles cascades. — Col de la Vanoise (2,527 mèt.) dominé par l’Aiguille du même nom (2,812 mèt.). — Col de Chavières (2,806 m.).

Presle, 828 h., c. de la Rochette.

Pugny-Chatenod, 414 h., c. d’Aix.

Puisgros, 686 h., c. (Nord) de Chambéry. → Mont Galoppaz, d’où l’on découvre un beau panorama sur la vallée de l’Isère et les Alpes.

Pussy, 541 h., c. de Moûtiers.

Queige, 1,323 h., c. de Beaufort.

Randens, 773 h., c. d’Aiguebelle. → Église du xvie s., ancienne collégiale.

Ravoire (La), 743 h., c. (Sud) de Chambéry.

Rochefort, 364 h., c. de Saint-Genix. → Vieux château.

Rochette (La), 1,292 h., ch.-l. de c., arr. de Chambéry, au confluent du Gelon et du Joudron. → Ruines d’un château fort sur un rocher ; vue admirable. — Ruines de la chartreuse de Saint-Hugon. — A 3 kil,5 N., restes du château de Montmayeur.

Rognaix, 283 h., c. d’Albertville.

Rotherens, 238 h., c. de la Rochette.

Ruffieux, 801 h., ch.-l. de c., arr. de Chambéry.

Saint-Alban, 1,187 h., c. (Nord) de Chambéry. → Cascades et grottes de la Doria.

Saint-Alban-de-Montbel, 229 h., c. de Pont-de-Beauvoisin.

Saint-Alban-des-Hurtières, 1,181 h., c. d’Aiguebelle.

Saint-Alban-des-Villards, 857 h., c. de la Chambre.

Saint-André, 954 h., c. de Modane. → A la Praz, belle cascade formée par le torrent de Bissorte.

Saint-Avre, 300 h., c. de la Chambre. → Chapelle du xiiie s.

Saint-Baldolph, 680 h., c. (Sud) de Chambéry.

Saint-Beron, 969 h., c. du Pont-de-Beauvoisin. → Église des xiiie et xvie s., reste d’un prieuré. — Restes de constructions romaines. — Grottes du Blanchet et des Copettes.

Saint-Bon, 591 h., c. de Bozel. → Sites admirables. — Beau lac du Praz, dans la forêt. — Cascade de la Rosière.

Saint-Cassin, 509 h., c. (Sud) de Chambéry.

Saint-Christophe, 419 h., c. des Échelles. → Grottes curieuses des Échelles (jolis paysages). — Près d’un camp antique, chapelle de Saint-Michel.

Saint-Colomban-des-Villards, 1,192 h., c. de la Chambre.

Saint-Étienne-de-Cuines, 1,084 h., c. de la Chambre.

Sainte-Foy-Tarentaise, 1,002 h., c. de Bourg-Saint-Maurice. → Belle cascade du Nant de Saint-Claude, formée par le torrent de ce nom.

Saint-Franc, 277 h., c. des Échelles. Saint-François-de-Sales, 667 h., c. du Châtelard. → Restes d’un aqueduc romain taillé dans le roc.

Saint-Genix, 1,912 h., ch.-l. de c., arr. de Chambéry, sur le Guiers, près de son embouchure dans le Rhône. → Inscriptions romaines. — Belle église gothique moderne.

Saint-Georges-des-Hurtières, 1,123 h., c. d’Aiguebelle.

Saint-Germain, 664 h., c. d’Albens.

Saint-Girod, 467 h., c. d’Albens.

Sainte-Hélène-du-Lac, 680 h., c. de Montmélian. → Château des Mollettes. — Ilot planté de sapins, dans le lac qui a donné au village son surnom.

Sainte-Hélène-sur-Isère, 1,162 h., c. de Grésy.

Saint-Jean-d’Arves, 1,354 h., c. de St-Jean-de-Maurienne. → Tour ancienne enclavée dans les bâtiments de la gendarmerie. — Aiguilles d’Arves ; beaux glaciers.


Chapelle de Notre-Dame-de-Vie, près de Saint-Martin-de-Belleville.
Chapelle de Notre-Dame-de-Vie, près de Saint-Martin-de-Belleville.


Saint-Jean-d’Arvey, 892 h., c. (Nord) de Chambéry. → A 1 kil. N.-O., château de Chaffardon, des xve et xvie s., en majeure partie rebâti au xixe s. — A 500 mèt. S.-E., ancien château de Salins. — Grottes et cascades.

Saint-Jean-de-Belleville, 960 h., c. de Moûtiers. → Chapelle de N.-D. des Grâces. — Ruines du château de Villarly.

Saint-Jean-de-Chevelu, 726 h., c. d’Yenne. → Deux petits lacs au-dessous du col du Mont-du-Chat.

Saint-Jean-de-Couz, 299 h., c. des Échelles. → Galerie taillée dans le roc pour la route des Échelles à Chambéry. — Grottes.

Saint-Jean-de-la-Porte, 988 h., c. de Saint-Pierre-d’Albigny. → A 1 kil. S.O., château de Saint-Philippe, des xve et xvie s.

Saint-Jean-de-Maurienne, 3,278 h., ch.-l. d’arr., siège d’un évêché, entre la montagne du Grand-Châtelard, au N., et celle d’Albiez-le-Jeune ou Casse-Massion, au S., au milieu d’un plateau fertile qui domine le confluent de l’Arc et de l’Arvan. → Cathédrale des xiie et xve s., récemment restaurée à l’aide des libéralités des PP. Chartreux ; sous le portique, modèle en plâtre du tombeau du comte Humbert, chef de la maison de Savoie ; un beau bas-relief en marbre (l’empereur Conrad investissant Humbert du comté de Maurienne), des frères Collini, qui était destiné à ce mausolée, est incrusté dans le mur. Dans la nef de dr., autel et mausolée remarquables en marbre, or et mosaïque, récemment élevés par les Chartreux à saint Ayrald, évêque de Maurienne, qui appartenait à leur ordre. Dans la nef de g., tombeau d’Oger de Conflans († 1441), dans une niche renfermant ses armoiries et sa statue de marbre. Dans la chapelle de Sainte-Thècle, tombeaux des évêques Amédée de Montmayeur et Savin de Florano. Dans le choeur : magnifiques boiseries, œuvre de Mochet, de Genève, artiste du xve s. ; 44 stalles sculptées. On remarque aussi : le reliquaire de Saint-Jean, en albâtre (style du xve s.), renfermant trois doigts d’une main de saint Jean-Baptiste ; le tombeau de l’évêque P. de Lambert († 1591) ; la chaire en bois, ornée de bas-reliefs et de statuettes allégoriques, et surtout un magnifique ciborium en albâtre. Sous la cathédrale, crypte très ancienne (comblée). — Cloître gothique (1452), avec arcades en albâtre. — Chapelle Notre-Dame, des xie et xiiie s. — Tours, restes des remparts. — Porte de l’ancien collège Lambertin (xvie s.). — Haute tour carrée servant de clocher. — Palais moderne des évêques. — Tour de Larive, donjon de l’ancien palais épiscopal. — Grotte de Sainte-Thècle. — Chapelle de Bonne-Nouvelle. — Tour Bossue, ancien hôtel des Monnaies des évêques. — Pont d’Arvan, de 6 arches. — Musée archéologique Vulliermet. — Statue en bronze du docteur Fodéré, par L. Rochet.

Saint-Jeoire, 510 h., c. (Sud) de Chambéry.

Saint-Julien-de-Maurienne, 1,286 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne.

Saint-Laurent-de-la-Côte, 232 h., c. de Moûtiers.

St-Léger, 486 h., c. d’Aiguebelle.

Saint-Marcel, 382 h., c. de Moûtiers. → Ruines d’un château sur le rocher de St-Jacquême. — Ancien bénitier dans l’église. — Détroit de Saix, étranglement de la vallée de l’Isère.

Sainte-Marie-d’Alvey, 223 h., c. de Saint-Genix.

Ste-Marie-de Cuines, 698 h., c. de la Chambre. → Châteaux ruinés.

Saint-Martin-d’Arc, 217 h., c. de Saint-Michel.

Saint-Martin-de-Belleville, 1,423 h., c. de Moûtiers. → A 1,521 mèt. d’altit., chapelle de N.-D. de Vie (style Renaissance), pèlerinage ; immense panorama.

Saint-Martin-de-la-Porte, 748 h., c. de Saint-Michel. → Tour en ruine. — Rochers imposants et pittoresques.

Saint-Martin-sur-la-Chambre, 374 h., c. de la Chambre.

Saint-Maurice-de-Rotherens, 305 h., c. de Saint-Genix.

Saint-Michel, 2,017 h., ch.-l. de c., arr. de Saint-Jean-de-Maurienne. → Sur le piton rocheux qui domine la ville, ruines d’une tour ronde du xive s., ancien donjon féodal. — Clocher roman du xiiie s.

Saint-Nicolas-la-Chapelle, 794 h., c. d’Ugines.

Saint-Offenge-Dessous, 541 h, c. d’Aix.

Saint-Offenge-Dessus, 432 h., c. d’Aix.

Saint-Ours, 524 h., c. d.’Albens. → Retranchements antiques.

Saint-Oyen, 188 h., c. de Moûtiers.

Saint-Pancrace, 372 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne.

Saint-Paul, 602 h., c. d’Albertville. → Ruines d’un château fort.

Saint-Paul, 575 h., c. d’Yenne.

Saint-Pierre-d’Albigny, 2,931 h., ch.-l. de c., arr. de Chambéry, au pied des montagnes d’Épion et d’Arcluzaz, près de l’Isère, qui vient de recevoir l’Arc. → Ruines pittoresques du château de Miolans, sur un rocher.

Saint-Pierre-d’Alvey, 415 h., c. d’Yenne.


Joanne Savoie p67.tif
Saint-Jean de-Maurienne.

Saint-Pierre-de-Belleville, 264 h., c. d’Aiguebelle.

Saint-Pierre-de-Curtille, 398 h., c. de Ruffieux. → Sites pittoresques. — A 1 kil. O., ancien château de Sombeau ; curieuses oubliettes. — A 2 kil. E., à travers monts, château de Saint-Gilles, avec magnifique jardin d’acclimatation. — Abbaye de Hautecombe (mon. hist.) habitée par des religieux Cisterciens, et renfermant les tombeaux des ducs de Savoie et des rois de Sardaigne. — A 10 min. du couvent, source intermittente.

Saint-Pierre-d’Entremont, 758 h., c. des Échelles, au confluent de deux affluents du Guiers-Vif, qui le partage en deux parties, l’une appartenant à la Savoie, l’autre au départ. de l’Isère. → Ruines du château de Saint-Pierre. — Grottes.

Saint-Pierre-de-Genebroz, 281 h., c. des Échelles.

Saint-Pierre-de-Soucy, 641 h., c. de Montmélian. → Deux tours, restes du château féodal de Montmayeur. — A 2 kil. N., ruines du château de Saint-Jean-Pied-Gautier, avec une jolie chapelle du xve s.

Ste-Reine, 504 h., c. du Châtelard.

Saint-Remy, 906 h., c. de la Chambre. → Château de la Peyrouse.

Saint-Sigismond, 652 h., c. d’Albertville.

Saint-Sorlin-d’Arves, 774 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne. → Magnifiques glaciers et beaux lacs dans les montagnes des Grandes-Rousses.

Saint-Sulpice, 471 h., c. de la Motte-Servolex.

Saint-Thibaud-de-Couz, 802 h., c. des Échelles. → A 4 kil., belle cascade de Couz (50 mèt. de hauteur).

Saint-Vital, 385 h., c. de Grésy.

Salins, 283 h., c. de Moûtiers, station thermale (établissement de bains). → Ruines d’un château où furent imprimés plusieurs livres peu de temps après la découverte de l’imprimerie. — Villas.

Séez, 1,311 h., c. de Bourg-Saint-Maurice. → Curieuse pierre tumulaire du marquis de Laval d’Isère (dont le château est occupé par le bureau de la douane), encastrée dans le mur de l’église (romane). — Ruines du fort de Valezan et de fortifications élevées en 1792. — Col du Petit Saint-Bernard (colonne de Joux en marbre, haute de 7 mèt., d’origine celtique ; cromlech). — Monts Valezan et du Belvédère.

Serrières, 992 h., c. de Ruffieux.

Sollières-Sardières, 548 h., c. de Lanslebourg.

Sonnaz, 648 h., c. (Nord) de Chambéry.

Table (La), 888 h., c. de la Rochette.

Termignon, 784 h., c. de Lanslebourg. → Église : clocher à fenêtres romanes (pyramide octogonale en pierre) ; fresques. — Chapelle de St-Colomban, transformée en grange. — Sur l’Arc, pont en pierre d’une arche.

Tessens, 373 h., c. d’Aime.

Thénésol, 273 h., c. d’Albertville. → Chapelle de Saint-Jacques.

Thoiry, 1,015 h., c. (Nord) de Chambéry.

Thuile (La), 750 h., c. de St-Pierre-d’Albigny. → Lac de 10 hect.

Thyl, 525 h. ; c. de Saint-Michel.

Tignes, 641 h., c. de Bourg-Saint-Maurice, dans un admirable bassin de prairies traversé par l’Isère, qui parcourt, en amont et en aval, de pittoresques défilés. → Belle cascade. — Sites grandioses le long de l’Isère, surtout à la traversée des gorges à Brévières et en remontant le Val de Tignes. — Charmant lac (2,088 mèt. d’altitude), alimenté par les eaux du glacier de la Grande-Motte. — Lacs de Chardonnet.

Tournon, 344 h., c. de Grésy.

Tours, 521 h., c. d’Albertville.

Traize, 358 b., c. d’Yenne.

Tresserve, 660 h., c. d’Aix, sur la rive Est du lac du Bourget. → Château de Bonport, dans une belle situation. — Villas. — Beaux châtaigniers.

Trévignin, 412 h. ; c. d’Aix.

Trinité (La), 610 h., c. de la Rochette.

Ugines, 2,014 h., ch.-l. de c., arr. d’Albertville, au pied du mont Charvin, près du confluent de l’Arly et de la Chaise. → Ruines d’un château.

Val-d’Isère, 229 h., c. de BourgSaint-Maurice, sur l’Isère, dans un des bassins les plus grandioses et les plus poétiques des Alpes. → Sources de l’Isère, sortant du glacier de la Galise.

Valloire, 1,140 h., c. de Saint-Michel. → Château de Saint-Pierre.

Valmeinier, 613 h., c. de Saint Michel.

Venthon, 277 h., c. d’Albertville.

Verel-de-Montbel, 375 h., c. de Pont-de-Beauvoisin. → Grottes.

Verel-Pragondran, 292 h., c. (Nord) de Chambéry.

Verneil (Le), 331 h., c. de la Rochette.

Verrens-Arvey, 618 h., c. de Grésy.

Verthemex, 336 h., c. d’Yenne.

Villarambert, 420 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne.

Villard-d’Héry, 265 h., c. de Montmélian.

Villard-Léger, 760 h., c. de Chamoux.

Villard-Sallet, 369 h., c. de la Rochette.

Villard-sur-Doron, 888 h., c. de Beaufort.

Villargerel, 347 h., c. de Moûtiers. → Petit lac.

Villargondran, 566 h., c. de Saint-Jean-de-Maurienne. → Ruines d’un château des évêques de Maurienne.

Villarlurin, 241 h., c. de Moûtiers.

Villarodin-Bourget, 506 h., c. de Modane.

Villaroger, 532 h., c. de Bourg-Saint-Maurice. → Beaux sites du Val de Tignes. — Hameau très pittoresque de la Gurraz, en vue des glaciers du Mont-Pourri (3,788 mèt.).

Villaroux, 167 h., c. de Montmélian. → Belles châtaigneraies.

Villette, 462 h., c. d’Aime, près des rochers élevés du Saut-de-la-Pucelle, au pied desquels l’Isère coule dans un défilé. → Bâtiments occupés par les missionnaires diocésains de Sainte-Anne, sur l’emplacement de l’ancien château seigneurial, dont la chapelle a été conservée. — Cascade de Charvaz. — Double cippe funéraire romain avec inscription, à l’angle S. de l’ancienne mairie. — Le hameau de Centron rappelle le peuple des Centrons, qui occupait le pays avant l’arrivée des Romains.

Vimines, 997 h., c. de la Motte-Servolex.

Vions, 393 h., c. de Ruffieux. → Rocher isolé appelé Molard de Vions.

Viviers (Le), 437 h., c. d’Aix. → Nombreux restes d’inscriptions et de monuments romains.

Voglans, 575 h., c. d’Aix. → Château dominé par un beau bois.

Yenne, 2,520 h., ch.-l. de c., arr. de Chambéry, au confluent du Rhône et du Flon. → Église (façade du xiie s, statues gothiques du chœur) adossée au cloître d’un ancien prieuré.