75%.png

Grand dictionnaire universel du XIXe siècle/Abdul-medjid

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Index Général A B C D E F G H I JK L M N O P Q R S T UV W X Y Z
Administration du grand dictionnaire universel (1, part. 1p. 18).

ABDUL-MEDJID, sultan de Turquie, né en 1823, m. en 1861, succéda à son père Mahmoud, en 1839, huit jours après la bataille de Nézib gagnée par Ibrahim-Pacha, c’est-à-dire au moment le plus critique de la lutte entre la Turquie et l’Égypte. La diplomatie européenne arrêta Ibrahim, qui marchait sur Constantinople, et deux traités garantirent au jeune roi l’intégrité de l’empire ottoman, et lui permirent de continuer les réformes commencées par son père. Sous son règne, le sort des chrétiens a été considérablement amélioré, par le hatti-schérif de Gulkhané, 3 nov. 1839 ; par le hatti-houmaioum, 18 fév. 1856, et enfin la création du Tanzimat, qui confirmait et garantissait toutes les réformes. Il eut à réprimer de nombreuses insurrections en Albanie, en Syrie, en Bosnie et dans le Monténégro. Menacé par la Russie en 1853, il fut soutenu l’année suivante par la France et l’Angleterre, et la guerre d’Orient eut pour résultat de faire entrer la Turquie, par le traité de Paris, 30 mars 1856, dans le concert européen.