100%.png

Grand dictionnaire universel du XIXe siècle/Riccardi (nicolas)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Index Général A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Administration du grand dictionnaire universel (13, part. 4p. 1175).

RICCARDI (Nicolas), théologien et prédicateur italien, né à Gênes en 1585, mort à Rome en 1639. Il entra dans l’ordre des Dominicains, devint, en 1013, professeur de théologie k Valladolid et acquit bientôt une telle réputation comme prédicateur, qu’il fut appelé k la cour de Madrid. Après l’avoir entendu, Philippe III déclara que Riccardi était un prodige, un monstre, et depuis lors on l’appela familièrement il Podre miwiro. A Rome, ses succès oratoires ne furent pas moins grands qu’en Espagne. Ses mouvements passionnés et la hardiesse des pensées l’entraînaient quelquefois jusqu’aux limites de l’hérésie ; ce qui ne l’empêcha pas de trouver bon accueil auprès du pape Urbain VIII, qui le nomma professeur de théologie au collège de la Minerve (1621) et maître du sacré palais (1629). Outre plusieurs ouvrages restés manuscrits, on a de Riccardi:Ragionamenti sopra le. litanie dî Nostra Signora (Ronae, 1626j 2 vol. in-fol.) ; Ilistorin concilii Tridenlimemaeulatse synopsis (1627, in-16).