Guide dans les cimetières de Paris/Montparnasse

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CIMETIÈRE MONTPARNASSE


BOULEVARD DE MONTROUGE


Contenance. — Dix hectares environ.

ArrondissementsVe, VIe, VIIe, XIIIe et XIVe.

Configuration. — Vaste pentagone. Au nord, boulevard de Montrouge ; à l’est, boulevard d’Enfer ; au sud, rue du Champ-d’Asile ; à l’ouest, immeubles ayant façade sur la rue de la Gaieté.

Omnibus. — De la gare du Nord à la barrière du Maine. De la gare de Strasbourg à Montrouge, par les boulevards de Sébastopol.




Le cimetière Montparnasse, établi dans une plaine, n’offre ni accidents de terrain ni points de vue. Ses dispositions sont toutes régulières, et à l’intérieur les allées se coupent toujours à angle droit.

Au centre seulement existe une allée circulaire.

Toutes les allées sont bordées d’arbres de haute tige, dont le feuillage épais protège le visiteur contre les ardeurs du soleil.

Une partie du cimetière était autrefois réservée aux condamnés à mort, qu’on exécutait sur la place Saint-Jacques, près l’ancienne barrière de ce nom. Fieschi, Pépin et Morey, les auteurs de la machine infernale dirigée, en 1836, contre la vie du roi ; le régicide Alibaud ; les assassins du général Bréa, ont été inhumés à Montparnasse. Les tombes des suppliciés de nos jours sont disséminées, afin de les soustraire à la curiosité publique.

Divisions. — Le cimetière se divise en trois parties principales.

La première enceinte, qui contient :

À droite, en entrant, un petit nombre de sépultures catholiques, puis le cimetière des Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul, séparé par une grille de fer ; enfin, tout à fait sur la droite, le cimetière Israélite divisé en deux enclos.

À gauche, en entrant, est placée la guérite du conducteur ; plus loin, l’habitation du contrôleur.

La deuxième enceinte est la partie vraiment intéressante du cimetière-Montparnasse.

Elle renferme 19 massifs ou plates-bandes, 15 allées et quelques sentiers.

À l’entrée, à droite, est la chapelle des aumôniers ; à gauche, l’habitation du concierge.

Allées.

Les noms des allées ont été empruntés à des monuments ou à des constructions qui s’y rencontrent.

Entrée.

Allée principale ou du Rond-Point, de rentrée au Rond-Point, du Rond-Point au mur de face.

Côté droit. — Sept allées.

Allée de l’Aumônier, de l’entrée à l’allée Dumont-d’Urville.

Allée Dumont-d’Urville, de l’allée de l’Aumônier à l’allée de Vallombreuse.

Allée Serrurier, de l’allée Dumont-d’Urville à l’allée du Rond-Point.

Allée Rochechouart, de l’allée Serrurier à l’allée de la Tour.

Allée Transversale (côté droit), de l’allée Dumont-d’Urville à l’allée du Rond-Point.

Allée de la Tour, de l’allée Dumont-d’Urville à l’allée du Rond-Point.

Allée de Vallombreuse (côté droit), de l’allée Dumont-d’Urville à l’allée du Rond-Point.

Côté gauche. — Sept allées.

Allée Saint-Maurice, de l’entrée à l’allée Boulay.

Allée Boulay, de l’allée Saint-Maurice à l’allée de Vallombreuse.

Allée Molé-Gentilhomme, de l’allée Boulay à l’allée du Rond-Point.

Allée Daguesseau, de l’allée Mole à l’allée d’Abrantès.

Allée transversale (côté gauche), de l’allée Boulay à l’allée du Rond-Point.

Allée d’Abrantès, de l’allée Boulay à l’allée du Rond-Point.

Allée de Vallombreuse (côté gauche), de l’allée Boulay à l’allée du Rond-Point.


La partie qui s’étend sur la gauche, et forme la troisième division, comprend le cimetière des terrains non concédés et de la fosse commune.


Première enceinte [1].

À droite.
CIMETIÈRE ISRAÉLITE.

Rien de remarquable.

CIMETIÈRE DES SŒURS DE SAINT-VINCENT-DE-PAUL.
Rosalie (Sœur). r. 1, derrière la grille.

La providence des pauvres et des malades. Décorée de l’ordre de la Légion d’honneur.


Allée. — Côté droit.


Martin, r. 1, sépulture.

Fils de Henri Martin, notre grand historien ; enlevé à la fleur de l’âge au moment où il donnait les plus belles espérances.

Martin (Léon).
Paris, 8 juin 1837. Paris 10 avril 1861.

Artiste peintre.


Petit (général), r. 1.
1772 — 1856.

Buste sculpté par Boitel.


Sépulture Duclère. r. 1.

Beau monument de marbre blanc.

Deuxième enceinte.




Allée de l’Aumônier. — Massifs 1 et 2.
Capuron (Joseph), c. g., m. 2, r. 2.
Déc. à Paris 23 avril 1850.

Membre de l’Académie de médecine de Paris.


Boucher-Desnoyers (baron), c. d., m. 1, r. 1.
Déc. à Paris 10 février 1857.

Membre de l’Institut, ancien premier graveur du roi, conseiller des musées royaux.


Espercieux. c. g., m. 2, r. 1.
Marseille 22 juillet 1857. — Paris 19 mars 1840.

Statuaire.

Médaillon de David.


Poisle-Desgranges (Damien), c. g., m. 2, r. 2.
Déc. à Paris 22 juillet 1850 (57 ans).

Représentant du peuple (département du Cher).

Ansart (Félix), c. d., m. 1, r. 1.

Inspecteur de l’Université, membre de la Société de géographie.




Brifaust. c. d., m. 1, r. 2.
Paris, 15 février 1781. — Paris, 5 juin 1857.

Membre de l’Académie française.




Gaimard (Paul), c. g., m. 2, r. 3.
10 décembre 1858 (66 ans).




Henrion (Joseph), c. d., m. 1, r. 1.
Metz, 27 janvier 1776. — Paris, 5 août 1846.

Général d’artillerie, baron de l’Empire.




Allée Dumont-d’Urville. — Massifs 2 et 3.
Cayx (Remy-J.-B.-Charles). c. g., m. 2, r. 1.
Né le 5 juillet 1793. — Paris, le 3 janvier 1858.

Vice-recteur de l’Académie de Paris, ancien député du Lot.




Sapey (Charles), c. g., m. 2, r. 2.
Déc. 6 mai 1857.

Sénateur, ancien député de l’Isère.






Bravais (Auguste). c. d., m. 3, r. 2.
Déc. le 30 mars 1863 (52 ans).

Membre de l’Institut.




Aupick (Jacques). c. g., m, 2, r. 2.
Déc. 27 avril 1857 (68 ans).

Général de division, sénateur, ancien ambassadeur.




Duvivier. c. d., m. 3, r. 4.
Déc. 28 octobre 1785.

Général de division.




Allée Serrurier (côté gauche). — Massif 2.


Biot (Édouard-Constant). r. 1.
Né à Paris le 2 juillet 1803. — Décédé le 12 mars 1850.

Membre de l’Institut.




Biot (Jean-Baptiste). r. 2.
Né à Paris 24 avril 1774. — Décédé 3 février 1862.

Membre de l’Institut.




Laurent (Louis). r. 1.
Déc. 30 janvier 1854 (69 ans).

Savant naturaliste.




Cavenne (F.-A.).r. 1.
Décédé le 11 avril 1856 (âgé de 83 ans).

Sénateur, inspecteur général, directeur de l’École des ponts et chaussées.


Porlier-Pagnon-SaintÀulaire (Pierre-Jacques), r. 2.
Décédé le 11 mai 1864.

Giroux (J.-E.). r. 1.
Décédé le 23 février 1848,

Graveur d’histoire.


Serrurier (J.-B.-T.). r. 1
,
Orléans, 1er novembre 1776. — Paris, 23 août 1853.

Docteur en médecine. Médaillon de bronze.


Delalain (Jacob-Âuguste). r. 2.
Né à Paris 25 juillet 1774. — Décédé le 27 mai-1852.

Éditeur-libraire.


Perlet (Pétrus). r. 1.
Lyon, 18 juin 1804. — Paris, 5 novembre 1862.

Peintre d’histoire.




Galle (André). r. 1.
Saint-Étienne, 2 mai 1761. — Paris, 21 déc.1844.

Graveur en médailles, membre de l’Institut.




Côté droit en remontant jusqu’à l’allée Rochechouart. — Massif 5.


Petitot (Louis). r. 1.
Décédé le 1er juin 1862 (âgé de 68 ans).

Statuaire, membre de l’Institut, professeur à l’École impériale des beaux arts.




Allée Rochechouart. — Massifs 4 et 5.


Rochechouart (sépulture de J.-B. de) duc de Mortemart. r. 1, c. g., m. 5.




Bosio (François). c. d., m. 4, r. 1.
Né à Monaco. Décédé à Paris le 6 juillet 1827 (65 ans).

Peintre d’histoire.




Choron (A.). c. g., m. 5. (intérieur du massif.)
Paris, 21 octobre. 1771. — Paris, 2 juin 1834.

Compositeur de musique, sacrée et classique, fondateur d’un Institut royal de musique religieuse.




Villiers (Rose-Hyacinthe de). c. g., m. 5 (intérieur du massif.
Décédé le 17 mars 1862 à l’âge de 66 ans.

Peintre d’histoire.




Grossoles (comte de), marquis de Flamarens. c. g., m. 5 (au centre).
7 mars 1772 — 26 octobre 1837.

Député du Gers.




Delamarche. c. g., m. 5, r. 1.
5 janvier 1815 (55 ans).

Géographe.




Gramont-Caderousse. Sépulture. c. g., m. 5, r. 1.




Dillon (Rogër-Henri). c. g., m. 5, r. 2.
5 février 1831.

Représentant des anciens Dillon, d’Irlande.




Allée transversale. — Massif 5.


Champagny de Cadore (J.-B. de). r. 2.
Décédé le 5 juillet 1835.

Ancien pair de France.




Bouville (comte de). r. 2.
Décédé le 14 février 1838.

Ancien député de la noblesse aux États généraux, membre et vice-président de la Chambre des députés pendant la Restauration.




Delaunoy (F.-J.). r. 2.
Né à Paris en 1775. — Décédé à Sèvres en 1835.

Architecte de la Banque de France, du Conservatoire de musique, du passage Vivienne, du palais du Temple.




Ramey (Claude). r. 3.

Statuaire, membre de l’Institut.

Et Ramey (Etienne-Jules).

Statuaire, membre de l’Institut, professeur à l’École des beaux-arts




Côté opposé. — Massif 7.


Lacué, comte de Cessac. r. 1.
4 novembre 1752 — 14 juin 1841.

Général de division, ancien pair de France.




Romane du Caillaud. Sépulture, r. 1.
10 décembre 1829.

Maréchal de camp.
xxxxDeux colonnes en marbre blanc.




Allée Rochechouart. — Massif 7.


Despretz. r. 2.
10 mai 1792 — 15 mars 1863.

Membre de l’Institut, professeur à la Faculté des Sciences de Paris.




Roncherolles (marquis de). r. 1.
20 mars 1784 — 12 mai 1839.

Baron de Normandie.




Même allée (côté opposé). — Massif 6.


Phocion Eynard. r. 1.
Amiens, 8 sept. 1796. — Bellevue (Oise), 6 juin 1861.

Général de brigade, secrétaire général de la chancellerie de la Légion d’honneur.




Quatre Sergents de la Rochelle (sépulture des).

Simple tertre de gazon surmonté d’une colonne tronquée.




Allée transversale. — Massifs 4 et 6.


Vibert (Victor). r. 1, m. 4, c. d.
Paris, 17 septembre 1799. — Lyon, 16 avril 1860.

Ancien pensionnaire de France à Rome, professeur de gravure à l’École des beaux-arts.




Drée (Étienne, marquis de). r. 2, m. 4, c. d.
Décédé le 9 avril 1848, à l’âge de 88 ans.

Ancien député, membre de plusieurs sociétés savantes.




Mangin (J.-H.). r. 1, m. 6, c. g.
Décédé le 3 février 1835, âgé de 48 ans.

Ancien conseiller à la Cour de cassation, conseiller d’État, préfet de police.




Sépulture Ménardeau. r. 1, m. 6, c. g.

Obélisque de pierre grise.




Retour, allée Dumont-d’Urville, en remontant. — Massifs 4 et 3.


Amoros (colonel). r. 1, m. 4.
Valence (Allemagne), 1770. — Décédé à Paris 8 août 1848.

Fondateur de la gymnastique en France.




Quatremère de Quincy (A. C.). r. 1, m. 4.

Savant archéologue.
xxxxMinerve du Parthénon, Jupiter Olympien, tombeau de Mausole.)




En redescendant l’allée.


Sépulture du colonel Regnault, des capitaines Moncel,
Bertrand, Dreich, Bolot, du lieutenant Chamieu.
r. 1, m. 3, c. d.
Tués pendant l’insurrection de juin 1848.




Hulin (comte). r. 1, m. 3, c. d.
Paris, 6 septembre 1758. — Paris, 9 août 1841.

Lieutenant général.




Dumont d’Urville. r. 1, m. 3, c. d.
Né à Condé-sur-Noireau (Calvados). — Tué le 8 mai 1842,
à l’affreux accident qui arriva sur le chemin de fer
de Paris à Versailles (51 ans).
Contre-amiral.
Voyages autour du monde.
Monument singulier élevé par les soins de la Société de géographie.
Buste de Dantan ainé.




Ravichio de Pérestdorf (baron). r. 1, m. 3, c. d.

Maréchal de camp, membre de plusieurs Sociétés scientifiques.




Charlet. r. 1, m. 3, c d.
1792 — 1846.

Professeur à l’École polytechnique, peintre et dessinateur, devenu populaire par son talent original.




Allée de la Tour. — Massifs 6, 7 et 8.


Chalendar (comte de). r. 1, c. g., m. 6.
Décédé le 19 juin 1863, âgé de, 72 ans.

Général de division.




Lagrené (J.-M.-M.). r. 1, c. g., m. 6.
Amiens, 14 mars 1800. — Paris, 26 avril 1862.

Ancien ministre plénipotentiaire, ancien pair de France.




Allée de la Tour, près l’allée du Rond-Point (à droite.) — Massif 8.


Lebeau de Germanieu. r. 1.
7 décembre 1765 — 14 mai 1840.

Conseiller à la Cour de cassation, ancien député.




Sépulture Maurice, r. 1.

Plaque de marbre blanc. — Un ange emporte un enfant au ciel. — L’attitude raide de l’ange fait songer à un enlèvement violent.




Gillete (Eugène-Mathieu), r. 1.
Décédé le 13 octobre 1859, âgé de 59 ans.

Docteur en médecine, membre de plusieurs sociétés savantes.




Allée Dumont-d’Urville (fin de l’allée). — Massifs 3 et 8.


Ricord. Sépulture de la famille, r. 1, m. 3.




Binet (J.-P.). r. 1, c, d., m. 3.
Décédé le 12 mai 1856, âgé de 70 ans.

Membre de l’Institut, président de l’Académie des sciences, professeur d’astronomie au Collège de France.




Gaudichaud (Charles). r. 1, c. g., m. 8.
Angoulême, 4 septembre 1789. — Paris, 16 janv. 1854.

Membre de l’Institut de France.




Rœhn (Edmond) et Rœhn (Amédée-Charles). r. 1, m. 3, c. d.

Deux médaillons de marbre blanc.




Vizier-Lenoir (Pierre). r. 1, c. d., m. 3.
Décédé le 4 février 1856.

Buste de Pigalle.




Espéronnier (F.-Dominique). r. 1, c. d., m. 3.

Général d’artillerie, ancien député de l’Aude.




Kœnig (S.). c. d., m. 3.
Décédé à Grenelle le 30 juin 1854.

Général de division.




Allée de Vallombreuse. — Massif 8.


Hourier (Auguste). r. 1, c. d., m. 9.

Sépulture symbolique.
xxxxAuteur de la philontosie ou l’Eldorado d’outre-tombe.




Levraud (F.-B.). r. 1, c. d., m. 9.
Décédé le 4 octobre 1855, âgé de 82 ans.

Docteur-médecin, ancien député de la Charente.




Lamy (F.-Armand, baron). r. 2, c. d., m. 9.
Décédé le 5 novembre 1839 (58 ans).

Maréchal de camp du génie, conseiller d’État, ancien député de la Dordogne.




Vallombreuse (sépulture de la duchesse de). r. 1, c. d., m. 9.
18 avril 1841.




En remontant à l’angle de Vallée Dumont-d’Urville. — Massif 8.


Hennequin. Sépulture. r. 1.


Hennequin (Marie). r. 1.
22 avril 1777 — 11 février 1840.

Avocat à la Cour de Paris, député du département du Nord.


Et Hennequin (Victor). r. 1.
3 juin 1816 — 6 décembre 1854.

Représentant de Saône-et Loire.




Meauvais (Victor). r. 1.
Doubs, 7 mars 1809 — 22 mars 1854.

Membre de l’Académie des sciences.



Boutault (P.-Émile), r. 1.

Général du génie, commandant l’École polytechnique.




Croissant (M.-F.), r. 1.
Décédé le 18 décembre 1855,

Ancien député de la Meurthe.




Sturm (Charles), r. 4.
Décédé le 18 décembre 1855 (51 ans).

Membre de l’Institut (Académie des sciences), professeur à l’École polytechnique et à la Sorbonne.




Chapelle ayant au fronton un groupe de marbre blanc qui représente un ange emportant un enfant, r. 1.




Galonné (J.-M. de), r. 1.
Décédé le 22 avril 1850, âgé de 92 ans.

Ancien avocat au Parlement.




Paulin-Guérin (J.-B.). r. 1.
Décédé à Paris en 1855.

Peintre d’histoire.


Larochefoucauld Liancourt (sépulture du marquis de). r. 1.

Ribes (François). r. 1.
Bagnères-de-Bigorre, 4 sept 1865. — Paris, 21 fév. 1845.

Chirurgien de l’empereur Napoléon, médecin en chef de l’hôtel des Invalides, membre de l’Académie de médecine.


Parizot (C.-L.). r. 1.

Colonel d’artillerie, ancien directeur des fonderies de canon.

Monument représentant un canon de pierre.


Larivière (Henri de). r. 1.
Décédé le 2 novembre 1838, à l’âge de 77 ans.

Ancien membre de plusieurs assemblées nationales, Conseiller à la Cour de cassation.


Herwyn de Nevele (Pierre-Antoine, comte). r. 1.
Déc. le 16 mars 1824.

Pair de France.


Allée du Rond-Point (côté gauche). — Massifs 8 et 7.


Richard (Achille). r. 1, c. g., m. 8.
3 avril 1794 — 5 octobre 1852.

Professeur à l’École de médecine ; membre de l’Institut, de l’Académie française.


Et Bouvard (Alexis).
Savoie, 27 juin 1767. — Paris, 7 juin 1843.

Membre de l’Institut (Académie des sciences) et du bureau des longitudes.


Duval (A.-Vincent). r. 1, c. g., m. 8.
Rennes, 1767 — Paris, 1842.}}

Auteur dramatique, de l’Académie française.

Obtint de grands succès par ses opéras comiques et ses comédies.


Cornet (Mathieu-Auguste, comte de). r. 1, m, 7.
Déc. le 1er mai 1832, âgé de 82 ans.

Pair de France.


Brousses (Jean-Louis). r. 2., m, 7.
Déc. le 19 janvier 1832.

Député de l’Aude.


Chaudet (Antoine-Denis). r. 1, m, 7.
3 mars 1763 — 19 avril 1810.

Statuaire et peintre distingué, membre de l’Institut de France, professeur aux écoles spéciales de peinture et de sculpture.


Petit-Radel (L.-C.-F.). r. 2 m. 7.
26 novembre 1761 — 27 juin 1836.

Directeur de l’ancienne Sorbonne, membre de l’Institut de France.

Bibliothécaire-administrateur de la bibliothèque Mazarine.


Montferrier (marquis de). r. 1, m. 7.
Montpellier, 1752. — Paris, 1829.

Ex-syndic général du Languedoc.



Rond-Point. — Massifs 7 et 5.


Bétencourt (dom). r. 1, m. 7.
Déc. en 1829.

Membre de l’Institut.


Guillemot. r. 2, m. 7.
7 octobre 1786 — 19 novembre 1831.

Peintre d’histoire, élève de David.


Sépulture Santerre. r. 3., m. 7.

Artistique.


Mazois (F.). r. 1, m. 7.
Lorient, 1783 — 31 décembre 1820.

Architecte, inspecteur général des bâtiments civils.


Boyer. r. 2, m. 7.
1760-1833.

Célèbre chirurgien, auteur d’ouvrages très-estimés.

Buste par Fessard.


Danyan (Alexis-Constant). r. 3, m. 7.
Déc. le 28 février 1848, à l’âge de 81 ans.

Membre de l’Académie de médecine.


Orfila. r. 1, m. 7.

Fondateur et président de l’Association des médecins du département de la Seine.

Célèbre chimiste.

Monument élevé par ses confrères, amis et élèves,

Buste.


Barre (Jean-Jacques). r 5, m. 7.
3 août 1793 — 10 juin 1855.

Graveur général des monnaies.


Monge (Louis). r. 10, m. 7.
Déc. le 5 octobre 1827, à l’âge de 79 ans.

Célèbre géomètre, examinateur à l’École polytechnique, fut au nombre des savants qui accompagnèrent Bonaparte en Égypte.


Pansey (Henrion de). r. 1, m. 7.
28 mars 1742 — 23 avril 1829.

Premier président de la Cour de cassation.

Et Pernety (vicomte).

Général de division, sénateur.

19 mai 1766 — 29 avril 1856.

Thiénon (Claude). r. 5, m. 7.

27 décembre 1772 — 12 mars 1846.

Peintre paysagiste.


Deseine (L.-P.). r. 1, m. 5.

20 juillet 1769 — décédé le 11 octobre 1822.

Statuaire, membre de l’ancienne Académie de peinture, sculpture de Paris.

Monument du cardinal de Belloy, à Notre-Dame ; du duc d’Enghien, à Vincennes ; statues des chanceliers de Lhôpital, au Corps législatif, et d’Aguesseau, à la Cour de cassation.


Desenne (Alexandre-Joseph), r. 1, m. 5.

Dessinateur.


Jacquinot. Sépulture. r. 2, m. 5.
Jacquinot-Pampelune.
Né à Dijon 7 mars 1771. — Décédé à Paris 6 juillet 1835.

Avocat, député, conseiller d’État, procureur général près la Cour royale de Paris.


Bourbon-Conti (de). Sépulture, r. 2, m. 5.
8 juin 1833.


Allée du Rond-Point. — Massifs 5 et 2.


Aury et Schmid. Sépulture. r, 1, m. 2.

Obélisque de pierre grise.


Godefroy (J.). r. 1, m. 2.

Célèbre graveur.


Tribalet. r. 1, m. 2.
25 août 1767 — 11 avril 1840.

Inspecteur général des finances.

Médaillon de marbre blanc d’Allier.



Allée Saint-Maurice (côté gauche). — Massifs 16 et 17.


Spiégel (Léontine). r. 1, c. d., m. 16.

Monument surmonté d’une statue de marbre blanc et de grandeur naturelle.


Lisfranc (Jacques). r. 4, c. d., m. 16.

Chirurgien célèbre.

Buste et bas-relief en bronze, par Elshœrt.


Barruel (J.-P.). r. 1, c. d., m. 16.

Ancien chef des travaux chimiques de la Faculté de médecine de Paris.


Sépulture des Pères Jésuites, r. 1, c. d., m. 16.

Alphonse Muzarelli.
25 mai 1813.

Loriquet (Nicolaï).
9 avril 1745 — 78 ans.

Auteur de livres ecclésiastiques.


Ravignan (Xavier de).
27 février 1858 — 62 ans.

Célèbre prédicateur.


Drapier (Jean-Jacques), r. 1, m. 17.
9 mars 1775 — 8 octobre 1845.

Chimiste manufacturier.


Virey (Julien-Joseph). r. 1, m. 17.
Horte (Haute-Marne), 21 déc. 1775 — 9 mars 1846.

Courbon-Blenac (marquis de). r. 1, m. 17.
Décédé le 16 octobre 1859.

Général de brigade.


Sépulture des Bénédictines du Saint-Sacrement. r. 2, m. 17.

Sépulture du 2e monastère des Religieuses de la Visitation, r. 2, m. 17.

Sépulture des Religieuses de la Visitation, r. 1.

Sépulture des Religieuses de Saint-Thomas de Villeneuve, r. 1.

Sépulture des Sœurs de Bon-Secours, r. 2.

Récamier, Sépulture du docteur, r. 1.

Hugo (le comte Abel). r. 1, m. 17.
Décédé le 8 février 1855, âgé de 57 ans.

Olivier (Théodore). r. 1.
Lyon, 14 janvier 1793. — 5 août 1853.

Ancien élève de l’École polytechnique, professeur-fondateur de l’École centrale des arts et manufactures, professeur-administrateur du Conservatoire des arts et métiers.

Médaillon de marbre blanc.


Chapelle Saint-Maurice, r. 1, m. 17.

Sépulture Neveu.

Allée Boulay-de-la-Meurthe. — massif 10 et 16.
Sépulture des religieuses Augustines anglaises, p. 1, c. g., m. 10.

Dornés (Auguste), r. 1, c. d., m. 16.
Représentant tué sur les barricades en juin 1848.

Médaillon sculpté dans un énorme bloc de grès de Fontainebleau.


Perrin (Nicaise). r. 1, c. g., m. 10.
12 oct. 1754 — 23 sept. 1831.

Peintre d’histoire, directeur de l’École de dessin.

Et Gondoin (Jacques).
5 oct. 1737 — 29 déc. 1848.

Architecte ; fit construire l’École de médecine et la colonne Vendôme.


Verdier. r. 2 c. d, 5 m. 16.
Décédé 14 août 1856, 38 ans.

Sculpteur.


Juchereau (le baron Pierre de), r. 2 c. g., m. 10.
Déc. le 19 sept. 1850, âgé de 74 ans.

Général de brigade, ancien plénipotentiaire, ancien chef du génie de l’Empire ottoman.

Sépulture de Ligondès. r. 1, c. d., m. 16,

Ligondès (comte de).

juillet 1768 — 9 octobre 1837.

Capitaine de frégate.


Schunck (H.). r. 1, c. d., m. 16.
Worms 1757. — Paris 1847.

Sépulture Boulay (de la Meurthe). r.1, c. g., m. 10.

Boulay (de la Meurthe)

Chamousey (Vosges), 10 fév. 1761. — Paris, fév. 1840.

Député de la Meurthe au conseil des Cinq-Cents, président de la section de Législation du conseil d’État, ministre d’État sous l’Empire.

Buste de David.

« Boulay est certainement un brave et honnête homme. »

Mémorial de Sainte-Hélène.
Et Boulay (de la Meurthe) (Georges).
Nancy, 15 juillet 1707. — Paris, 24 nov. 1858.

Député de la Meurthe, représentant du peuple à l’Assemblée nationale.

Vice-Président de la république.

président du conseil d’État, sénateur.

Allée Molè-Gentilhomme. — Massifs 16, 14 et 15.

Molé-Gentilhomme, r. 1, c. g., m. 14.

Déc. le 27 mai 1856.

Homme de lettres.


Glatigny (de), r. 1, c. d., m. 16.

Médaillon en pierre bien ciselé.


Feletz (abbé de), r. 1, c. g., m. 14.
Déc. à Paris, le 11 fév. 1850.

De l’Académie française, critique, sage et spirituel, auteur de nombreux articles du Journal des Débats réunis en plusieurs volumes.


Borelli (vicomte de), r. 1, c. g., m. 14.
Déc. le 25 sept. 1849.

Général de division, ex-pair de France.


Colliat. Sépulture.

Brèche de grès (de Fontainebleau), r. 1, c. d., m. 16.}}


Sépulture de la princesse de Montgascon. r. 1, c. d., m. 16.




Boinod. r. 1, c. d., m. 16.

Inspecteur en chef aux revues.

Épitaphe :

« Dans la prospérité comme dans l’exil, il fut le compagnon, le serviteur et l’ami de Napoléon. »




Dupré (Louis), r. 1, c. d., m. 16.
9 janv. 1789. — Paris 13 octobre 1837.

Peintre d’histoire et de portraits.




Gaussard (baron), r. 1, c. d., m. 16.
Déc. le 9 déc. 1838.

Général de l’Empire.




Loustal (Héloïse de), r. 2, c. d., m. 16.

Monument orné d’une statue de marbre blanc de grandeur naturelle.




Seurre (E.). c. g., m. 17.
fév. 1798 — 10 juin 1856.

Statuaire.

Retour vers le centre de cette allée.
Lenoir (Alexandre), r. 1, m. 15.

Fondateur du musée des monuments français.




Pouqueville (Ch.-H.-Laurent), r. 1, m. 15.
4 nov. 1770 — 20 déc. 1838.




Bay (Jean de), r. 2, m. 15.
Nantes, 31 août 1802. — 7 janv. 1862.

Statuaire.

Grand prix de Rome.




Allée d’Aguesseau. — Massifs 14 et 15.

Coriolis (Gustave), r. 1, c. g., m. 14.

Déc. le 19 sept. 1843, âgé de 54 ans.

Membre de l’Institut, directeur des études de l’École polytechnique.

Et Peclet (Eugène).
déc. le 6 déc. 1856, âgé de 64 ans.

Inspecteur général de l’instruction publique, professeur-fondateur de l’École centrale des arts et manufactures.




Fouquier (Éloi). r. 1, c. g., m. 14.
juillet 1776 — 4 oct. 1850.

Médecin du roi, professeur à la faculté de médecine de Paris.




Baude (baron), r. 1, c, g. m. 14.
19 fév. 1792 — 7 fév. 1862.

Membre de l’Institut.




Saint-Prix (Berriat), r. 1, c. g., m. 14.

Professeur de droit, membre de l’Institut.




Fortoul (Hippolyte). r, 4, c. d., m. 15.
Digne, 4 août 1811. — Ems, 7 juillet 1856.

Ministre de l’instruction publique et des cultes, sénateur, membre de l’Institut.




Caussin de Perceval (Antoine), r. 2, c. d., m. 15.
Montdidier, 24 juin 1750. — Paris, 29 juillet 1835.

Professeur au Collège de France, membre de l’Académie des inscriptions et belles lettres.




Droz (Xavier-Joseph), r. 1, c. d., m. 15.
Besançon, 31 oct. 1793. — Paris, 9 nov. 1856.

Membre de l’Académie française et de l’Académie des sciences morales et politiques.




Centre du massif 15.
Sépulture Devéria.

Grande tablette de pierre sur laquelle est ciselée une jeune femme de grande taille.




Moreau (Hégésippe).
déc. le 18 décembre 1838 à Paris.

Poëte d’un véritable talent, son style est plein de grâce et de fraîcheur. (Myosotis.)




Langlois.
Déc. le 28 déc. 1838.

Peintre d’histoire, membre de l’Institut.




Sépulture d’Aguesseau. r, 4, c. d., m. 15.

Aguesseau (M.-F.-H. d’).

16 janvier 1847.

Dernière du nom, veuve du comte de Ségur.

et Aguesseau (Henri marquis d’).

Pair de France, membre de l’Académie française ; Administrateur des hospices de Paris, petit-fils du chancelier d’Aguesseau, son dernier descendant mâle.




Lacroix (de), r. 2, c. g., m. 14.
1765 — 1843.

Membre de l’Institut.




Allée Transversale. — Massif 15.

Mulard (F.). r. 2, c. d.

Décédé le 10 mai 1850.

Peintre d’histoire.




Centre.

Meynier (Charles).

Décédé le 6 septembre 1862.

Membre de l’Institut, professeur de peinture à l’École des beaux-arts.




Côté gauche. — Massif 13.

Roche-Aymon (vicomte de la), r. 1.

Décédé le 13 avril 1824, à l’âge de 70 ans.

Lieutenant général des armées du roi.




Retour à l’allée d’Aguesseau. — Massif 13.

Desolle (Ives). r. 1, c. d.

Auch, 17 mai 1744 — Paris, 31 décembre 1824.

Archevêque de Chambéry.




Chauveau-Lagarde (Claude-François).
Décédé en 1841, âgé de 85 ans.

Défenseur de la reine Marie-Antoinette, en 1793, et de Charlotte Corday, conseiller à la Cour de cassation en 1828.




Intérieur du massif 13.

Rude (François), m. 13.

Dijon 1784 — Paris, 1855.

Sculpteur. Buste en bronze de Cabet, dessin bas-relief représentant le bas-relief exécuté par Rude sur la façade orientale de l’arc de triomphe de l’Étoile.




Gérard (baron François). m. 13.
Rome, 12 mars 1770 — Paris, 11 janvier 1837.

Peintre d’histoire. Médaillon et reproduction en bronze des deux tableaux : Bélisaire, 1795, le Christ, 1835.




Jussieu (Antoine-Laurent de). m. 13.
Lyon, 12 avril 1748. — Paris, 17 septembre 1836.

Naturaliste, savant et membre de l’Institut.




Sépulture du prince et de la princesse de Béthune.




Lepeltier-d’Aunay (comte), m. 13.
Aunay, 3 oct. 1777. — Paris, 10 janv. 1851.

Ancien député de la Nièvre.




Guéneau de Mussy (F.). m. 13.
Semur, 11 juin 1774. — Paris, 30 avril 1857.

Docteur en médecine.




Sépulture Demidoff. m. 13.

Contenait un enfant qui en a été enlevé.

Sépulture Liborel. m. 13.

Malleville (marquis de).

Décédé le 12 avril 1832, âgé de 53 ans.

Pair de France, conseiller à la Cour de cassation.

Le Poitevin, m. 13.
Rennes, 10 août 1745. — Paris, 10 juin 1840.

Pair de France, président honoraire de la Cour de Paris.


Cloquet (H). m. 13.

Docteur en médecine.


Blanquart de Bailleul (baron). m. 13.
Calais, 27 avril 1758. — Versailles, 4 janvier 1841.

Ancien membre et questeur du Corps législatif, ancien membre et vice-président de la Chambre des députés.


Zedé (Pierre). m. 13.
Décédé le 7 janvier 1863, 71 ans.

Ancien préfet, fondateur du Musée naval.


Même allée d’Aguesseau. — Massif 12.

Ferry (Claude-Joseph), r. 3, c. d.

Né à Maglaincourt, 4 nov. 1795. — Paris, 11 mars 1864.

Avocat, professeur à la Faculté de Paris.


Willemin (V.). r. 2, c. d.

Membre de la Société des antiquaires de France, auteur des Coutumes civiles et militaires des peuples de l’antiquité.


Sédillot. r. 2. c. d.
26 avril 1777 — 1832.

Membre du Bureau des longitudes, secrétaire de l’École des langues orientales.


Billault. 1805 — 1863. r. 1, c., d.

Une des gloires de la tribune française, sénateur, grand-officier de la Légion d’honneur, ministre de l’intérieur de 1854 à 1858, et pour la seconde fois en 1859. — Ministre d’État lors du sénatus-consulte du 24 novembre, il porta la parole au Sénat et au Corps législatif avec une habileté et une éloquence sans égale ; il remplissait encore ces fonctions lorsqu’il mourut en 1863. Sa mort fut un deuil général, une foule immense suivit son convoi.


Allée transversale. — Massifs 12 et 14.

Jouffroy (Simon-Théodore). r. 1, c. g., m. 14.

Décédé le 1er mars 1842, à l’âge de 45 ans.


Ottavi. r. 1, c. g., m. 14.
Ajaccio, 24 juillet 1809. — Paris, 9 déc. 1841.

Orateur, parent de Napoléon, mort en descendant de la tribune.


Sépulture Corot, r. 1, c. g., m. 14.

Monument de marbre blanc délicatement ciselé.


Girard (L.). r. 1, c. g., m. 14.
Décédé le 27 nov. 1844, âgé de 72 ans.

Professeur à l’École de dessin et à celle des beaux-arts.


Allée Boulay. — Massif 14. — Retour.
Sépulture Zangiacomi. r. 9 c. g., m. 14.

Adam (J. G.), r. 1, c. g., m. 14.
Décédé le 7 oct. 1846, à l’âge de 75 ans.

Clermont (marquis de), Mont-Saint-Jean, r. 1, c. g. m. 14.
Décédé le 24 avril 1846, 64 ans.

Senneville (Denis de), r. 1 c. g., m. 14.
34 déc. 1814 — 1859.

Colonel chef d’état-major, tué à la bataille de Magenta.


Lamoignon (Marie-Catherine de), marquise d’Aguesseau. r. 1, c. g., m. 14.
3 mars 1750 — 23 fév. 1849.

Vautré (baron de), r. 1, c. g., m, 14.
10 mars 1770 — 16 mai 1849.

Général.


Centre.

Diéboblot (G.), m. 14.

Dijon, 7 mai 1816 — 7 novembre 1850.

Statuaire. Médaillon en marbre blanc.


Willaume (Ambroise). m. 14.

Docteur en médecine, chirurgien en chef de l’hôpital de Metz, professeur, membre correspondant de l’Académie de médecine.

Médaillon sculpté dans la pierre.


Jacotot (Victor), r. 1, c. g., m. 14.
Décédé en 1862, 64 ans.

Docteur médecin, fils du fondateur de l’Enseignement universel.


Fournier des Ormes (Charles), r. 1, c. g., m. 14.
Décédé le 18 janv. 1850 ; 73 ans.

Peintre et homme de lettres.


Allée Boulay (en remontant.) — Massifs 10 et 12.

Sépulture de Lasteyrie. r. 1, c. g., m. 10.
Lasteyrie du Saillant (Charles-Philibert de).

Brives, 4 nov. 1759. — Paris, 3 nov. 1849.

Grienewald. r.1, c. g., m. 10.
Né dans le Tyrol, 25 août 1786. — Déc. le 19 oct. 1845.

Statuaire.


Fririon (baron Nicolas), r. 1, c. g., m. 10.
Décédé le 25 sept. 1840, âgé de 74 ans.

Lieutenant général, commandant de l’école des Invalides.


Moquin-Tandon r. 3, c. d., m. 12.

Membre de l’Institut.

Sépulture Templier, r. 1, c. g., m. 10.

Hachette.

Grand éditeur ; ancien élève de l’école normale ; M. Hachette abandonna la carrière de l’enseignement pour se livrer à la publication des livres classiques ; sic quoque docebo, disait-il. Il donna à la librairie une énorme impulsion, par ses nombreuses publications tant classiques que littéraires et artistiques. Sous sa direction sa maison de librairie est devenue une des plus puissantes. Son corps a été provisoirement déposé dans le caveau de la famille Templier.




Chapelle Bingham.

Fronton orné de sculptures représentant les quatre Évangiles.




Pépin (Théodore-Florentin), r. 2, c. d., m. 12.
Remy (Aisne), il nov. 1799. — 19 fév. 1836.




Allée d’Abrantès. — Massifs 12, 13 et 11.

Côté droit. — Massifs 12 et 13.

Gosselin (Charles), r. 1, m. 12.

Décédé le 30 juillet 1839, 64 ans.

Éditeur célèbre dont le nom et la maison n’existent plus.




Saisset (Emile), r. 3, m. 12.
sept. 1814 — 27 déc. 1863.

Membre de l’Institut, professeur à la Faculté des lettres de Paris.



Sépulture Raffet, r. 1, m, 12.
1er mars 1804. — Gênes, 16 fév. 1860.

Obélisque de pierre.




Ducaurroy (Adolphe-Marie). r. 1, m. 12
Décédé le 28 juin 1850, âgé de 63 ans.

Professeur à la Faculté de droit de Paris.




Normand, r. m. 13.
Goyancourt, 1765. — 13 fév. 1840.

Architecte, ancien pensionnaire à Rome, membre de l’Académie des beaux-arts.




Lafférière (Julien), r. 2 m. 13.
Décédé le 14 fév. 1861, 63 ans.

Inspecteur général des Facultés de droit, ancien conseiller d’État, membre de l’Institut.




Bizot (B.). r. 2, m.. 13.

Général de division du génie, tué au siège de Sébastopol, 16 avril 1855.



Vers le milieu.

Montalembert (comte M. de), m. 13.

6 août 1812. — 11 nov. 1859.

Colonel des chasseurs d’Afrique.




Côté opposé. — Massif 11.

Oudot (C.-F.), r. 1, m. 11.

Déc. le 12 avril 1841, 86 ans.

Ancien député de la Côte-d’Or à la Convention nationale, à l’Assemblée législative, au conseil des Cinq-Cents, à celui des Anciens, conseiller à la Cour de cassation.




Pelletier (Joseph), r.1, m. 11. Déc. le 19 juillet 1842 (54 ans).

Membre de l’Institut.

Directeur adjoint de l’École de pharmacie de Paris.




Pasquier. Sépulture, r. 1. m. 11.

Pasquier (Antoine-Philippe baron).

Loches, 7 mars 1773. — 6 février 1847 (74 ans).

Premier chirurgien du roi.

Et Pasquier (Philippe-Adolphe).
Marseille, 17 novembre 1802. — Paris, 3 janvier 1852.

Ancien premier chirurgien du roi.



Garnier. r. 2. m. 11.
24 août 1759 — 15 novembre 1849.

Peintre d’histoire.

Membre de l’Académie des beaux-arts.




Junot (Adolphe-Alfred-Michel), duc d’Abrantès. r. 1, m. 11.
Né le 15 novembre 1810 en Espagne. — Mort à Brescia le 19 juillet 1859.

Lieutenant colonel d’état-major.




Salignac (sépulture de la famille de).
Mothe de Fénelon (de la). r. 1. m. 11.




Boyer (Pierre-Joseph., r. 1. m. 11.
Né à Toulouse. — Décédé le 24 février 1853 (99 ans).

Ancien pair de France.

Président honoraire à la Cour de cassation.




Montlézun-Busca (comte de), r. 1, m. 11.
Déc. le 7 novembre 1852 (77 ans).

Ancien ministre plénipotentiaire.

Allée Boulay, (en allant vers le haut.). — Massifs 10 et 11.
Cossé-Brissac (Louise de).




Malestrat (comtesse de), r. 1, c. d., m. 11.
25 juin 1854.




Lucas. Sépulture, r. 1, c. g., m. 10.

Énorme monument.




Noé (comte de), r. 2, c. d., m. 11.
6 février 1858 (81 ans).

Ancien pair de France.




Dillon (W.-P.). r. 1, c. g., m. 10. 12 octobre 1857 (45 ans).

Consul général et chargé d’affaires de France.




Planchard. r. 2, c. d., m. 11.
1849.

Paysagiste.




Loverdo (Nicolas, comte de), r. 1, c. g., m. 10.
6 août 1774 — 26 juillet 1837.

Lieutenant général.

Conseiller d’État.



Bresson (Th.-Joseph, comte), r. 1 c. d., m. 11.
Déc. à Naples le 2 novembre 1847 (30 ans).

Pair de France.

Ambassadeur.




Allée de Vallombreuse — Massifs 11 et 9.
Sépulture des Sœurs-Hospitalières, sur la gauche.




Sépulture de Senneville, r. 1, c. g., m. 9.




Monument représentant une croix immense.
r. 1, c. d., m. 11.




Sépulture des Religieuses Augustines. r. 1, c. d., m. 11.




Dumont (Jacques-Edme). r. 1, c. d., m. 11.
10 avril 1761 — 21 février 1844.

Statuaire, ancien pensionnaire de France à Rome.




Blondel (M. J.). r. 1, c. g., m.9.
Dec. en 1853.

Peintre d’histoire.

Membre de l’Institut.


Gannal (J.-N.), Sépulture, r. 1, c. d. m. 11.
1852.

Célèbre embaumeur.

Tête de couleur verdâtre fixée dans la pierre du monument.




Bocage, r. 1, c. g., m. 9.
Déc. le 30 août 1862.

Célèbre acteur.




Becquey (Louis), r. 1, c. d., m. 11.
Déc. le 2 mai 1849, âgé de 89 ans.

Ancien membre de l’Assemblée législative. Député de la Haute-Marne.

Ancien directeur de l’agriculture.

Ancien directeur général des ponts et chaussées.

Ancien ministre d’État.



Failly (comte de), r. 1, c. d., m. 11.
Déc. le 8 mai 1831.

Capitaine de vaisseau.




Ducis (J. Louis), r. 1, c. d., m. 11. Déc. en 1847.

Peintre d’histoire.



Hureau de Senarmont (H.). r. 1, d., m. 11.

Ingénieur en chef des mines.

Membre de l’Institut.




Vintimille (sépulture de). r. 1, c. g., m. 9.
Déc. le 6 août 1822.

Ancien évêque de Carcassonne.




Foucher (Joseph-Désiré). r. 2, c. g., m. 9.
Déc., le 17 février 1860 (74 ans).

Général de division.

Sénateur.




Lamondé (C.). r. 1, c g., m. 9.
Sables-d’Olonne 16 août 1776. — Paris 1er juillet 1837

Inspecteur général des ponts et chaussées.

Ancien député de la Sarthe.




Allée du Rond-Point (côté gauche en descendant vers la porte du cimetière, côté droit). — Massifs 14 et 13.

Savary (J.-V.). r. 3, m. 11.

9 février 1853 (71 ans).

Lauréat du Conservatoire, ancien artiste des Italiens.



Aclocque (J.-B.). r. 1, m. 11.

Commandant général de la garde nationale de Paris en 1792.




Cochin (J. Denis), r, 1. m. 11.
juillet 1769 — 18 août 1841.

Avocat à la Cour de cassation.

Maire.

Député.

Administrateur des hospices.

Fondateur de la première salle d’asile de France.




Sépulture des Dames Religieuses Carmélites de la rue de Vaugirard, r. 1, m. 11.




Goyon (sépulture de), r. 1, m. 13.




Roche-Aymond (Charles-Paul de la).
16 mai 1849.

Pair de France.

Lieutenant général (le seul qui ait été écrivain militaire).




Montmorency-Laval (comte de), r. 3.
1er mars 1822.

Lieutenant général des armées du roi.



Houdon (J.-A.)

Statuaire.

Et Rochette (Raoul).

Antiquaire.

Deux médaillons de bronze de David.




Foucault Saint-Prix (Jean-Amable).
9 juin 1756 — 27 octobre 1834.

Ancien sociétaire de la Comédie-Française, pensionnaire du roi.




Dubruel (Joseph), r. 1, m. 13.
Déc. le 26 mars 1828.

Député de l’Aveyron, questeur de la Chambre des députés, inspecteur général de l’Université.




Etna Michallon. r. 2, m, 13.
Déc. le 24 septembre 1722 à 25 ans.

Peintre en paysage historique, pensionnaire du roi.




Rond-Point. — Massifs 13 et 15.


Gesvres (Françoise-Marie, duchesse de),

née Du Guesclin (dernière de ce nom), r. 1, m. 13. Monument élevé par son parent et ami le duc d’Havré.




Cassini (dernier de ce nom). r. 2 m. 13.
16 avril 1832 (50 ans),

Pair de France, conseiller à la Cour de cassation.

Membre de l’Institut.




Montmorency-Luxembourg (Anne-Christian). r. 4, m. 13.
18 juin 1765 — 14 mars 1821.

Pair de France.

Et Béthune-Sully (comtesse de).
2 avril 1863.




Suite de Vallée du Rond-Point. — Massifs 15 et 16.


Grégoire (Henry). r. 2, m. 15
Déc. le 28 mai 1831.

Ancien évêque de Blois ; un de ceux qui prêtèrent serment à la constitution civile du clergé. En 1814 il demanda la déchéance de Napoléon.

Auteur d’une foule d’ouvrages historiques et religieux.

Épitaphe : « Mon Dieu, faites-moi miséricorde, et pardonnez à mes ennemis »



Mongez (Ant.). r. 2, m. 15.
Lyon, 30 novembre 1747. — 31 juillet 1835.

Membre de l’Institut,

Ancien administrateur des monnaies

Membre du tribunal.




Thurot (Jean-François). r. 2, m. 13.
Issoudun, 24 mars 1768 — 18 juillet 1832.

Philosophe, professeur au Collège de France, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres.




Beautemps-Beaupré. r. 2, m. 16.
6 août 1766 — 15 mars 1854.

Ingénieur hydrographe en chef.

Membre de l’Institut.




Drolling. r. 2, m. 16.

Peintre d’histoire.

Membre de l’Institut.

Jésus au milieu des docteurs, la Loi descendant sur la terre, une Séance des États généraux sous Louis XII.




Vaudoyer (A.-L.-T.). r. 1, m. 16.
20 décembre 1756 — 18 mai 1846.

Architecte.

Membre de l’Institut.



Macarel (Louis-Antoine). r. 2, m. 16.
Orléans, 20 janvier 1790. — Paris, 24 mars 1851.

Président de la section d’administration au conseil d’État, professeur à la Faculté de droit de Paris.




Allier (J.-François). r. 1, m. 16.
Embrun, 5 mai 1768. — Paris, 7 avril 1838.

Ancien député.

Médaillon d’Allier son fils.



Astrié - Guide dans les cimetières de Paris - plan du cimetière du Montparnasse.jpg
  1. Signes abréviatifs.

    c. d. Côté droit.
    c. g. Côté gauche.
    m. Massif.
    r. Rang.