Histoire du Privilége de Saint Romain/Liste des prisonniers/Quatorzième siècle

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
LISTE DES PRISONNIERS


QUATORZIÈME SIÈCLE.


1302. Guillaume De Mont-Guerard, écuyer.
    On ignore quel crime il avait commis.


1321. Thomas Engien, dit Alleaume, de Rouen.
    Il avait tué un nommé Finoret.


1327. Pierre Dantuel ou Dautuel, autrement dit Guillaume De La Vallée.
    Coupable de plusieurs crimes, et, entre autres, d’un meurtre.


1331. Thomas Grède, dit Pillavoine, de Rouen.
    Pour homicide.


Vers 1340. Vatier Bernart, dit Beaufils, demeurant à Rouen, à l’hôtel de la Côte-de-Baleine, paroisse de Saint-Cande-le-Vieux.
    Il avait tué un homme, à Rouen, dans une taverne.


1340 ou 1341. Abraham, ou Gautier Héron.
    Pour un meurtre commis de complicité avec sa femme et d’autres personnes.


1345. Jehan Le Boucher, de Bouquetot.
    Pour homicide.


1352. Jehan De Gaudrins, de la paroisse de Saint-Maclou de Rouen.
    Pour homicide.


1353. Jehan Lefèvre, de la paroisse de Mont-aux-Malades.
    Pour meurtre.


1356. Jean Vaudin, drapier, né à Fréville, demeurant à Rouen, paroisse de Saint-Maclou.

Vatier Le Roux, demeurant au Clos-Saint-Marc, à Rouen.

    Ils avaient tué (viron une feste de la Toussains), dans la rue Vatier-Blondel, à Rouen, Jeannin De Collemare, drapier.


1358. Jean Dismois, de la paroisse de Mesnières, doyenné de Neufchâtel.
    « Prisonnier pour souspeçon d’homicide faict à la personne de Jehan Du Gardin. »


Vers 1360. Sautel (les trois frères), poulaillers en la poulaillerie devant Nostre-Dame, à Rouen.
    « Un monnoyer (officier de la Monnaie), demourant en la paroice de Sainct-Eloy de Rouen, ot débat avec eulx, pour cause qu’il vouloit avoir de la poulaille à son pris. L’un des dis frères féry (frappa) le dit homme, dont mort s’ensuy. »


1363. Jehan Le Bourgois, de la paroisse de Saint-Jacques de Neufchâtel.
    Pour avoir tué Guillaume Le Long, de la dite paroisse.


1367. Remond Héraut, de la paroisse de Saint-Vivien de Rouen.
    Pour avoir occis Raoul Dufauc.


1368. Henri Acart, dit Dupuis, de la paroisse de Longpaon, près Rouen.
    Pour vol.


1369. Guillaume Yon, laboureur de bras.

Guillaume Dangiens, tanneur.

Demeurant, l’un et l’autre, à Pavilly.

    Ils avaient tué Colin De la Chapelle, boucher à Pavilly.


1370. Roger Caillier, de la paroisse de Saint-Gervais-lez-Rouen.
    Pour avoir occis Robert Desheaux.


1371. Jehan Fleurie, des Andelys, âgé de 18 ans.
    Pour avoir tué Robert Ango, à Rouen.


1372. Jehan Barate, boucher à Rouen.

Thomas Barate, son frère.

    « Un débat se meut en la taverne de l’Estoille, à Rouen, entre eulx et Colin Gueroult, dit Teste d’omme. Gueroult féry (frappa) le premier e dit Rarate ; et le dit Barate reféry d’un coustel, par deux coux, le dit Gueroult, parmi le gros du corps, en telle manière que, peu de jours après, mort s’en ensuy. Pour le quel fait Jehan Barate eut la fierte de Saint Romain ; et son frère aussi. » (Enquête de 1394)


1375. Geoffroy, Ou Godefroy Courtaisie.


1376. Renoud Richard.
    Pour avoir occis Pierre Le Plastier.


Vers 1379. Symonet De Auteuil.


1380. Guillemette Gomont.


1381. Jehanne Hélart, épouse de Robert Cariel, de Honfleur.
    Pour avoir occis Jehan Vengier.


1382. Jehan Lempereur, du diocèse de Noyon.


1383. Pierre De La Rivière, de la paroisse de Saint-Vivien de Rouen.
    Pour avoir occis Guillaume Grossin.


1384. Jehan Vassal, de Morsan, diocèse de Lisieux, cousturier (tailleur).
    Pour avoir occis Jehan Thibault, meunier de Malouy.


1385. Jehan Noël.
    Pour avoir tué Guillaume Thomas.


1386. Jehan Aquart, du Fresnoy, diocèse de Lisieux.


1387. Jehan Douynel.
    « Pour avoir occis Regnault, d’Avrenches, varlet du vicomte de l’Eaue de Rouen. »


1388. Estiennote De Naples, née à Louviers, veuve de Guillaume Luart, de la paroisse de Saint-Vincent de Rouen.
    Pour avoir occis le dict Guillaume Luart, son mari.


1389. Jehan De Claville, né à Rouen, demeurant à Fontaine-Châtel.
    Pour avoir tué Guillaume De la Houllière.


1390. Jehan Morin, aliàs Danary, de la paroisse de Bourneville, vers Pont-Audemer.
    Pour avoir occis nobles hommes Jehan De Livet et Richard De Guilleville.


1391. Richard Le Prévost, né au Bosc-Normand, près le Bourgachard, titulaire de la Sergenterie au bourguégnon, en la forest de la Londe.
    Pour plusieurs cas criminiex à lui imposés ; et, entr’autres, pour avoir occis Richard Le Monnier.


1392. Henri De la Sarlonnière, de la paroisse de Berneval-le-Grand, près Dieppe.
    Pour avoir occis Martin Hardy.


1394. Jehan Maignart, de la paroisse de Saint-Maclou, à Rouen.

Pierre Robert.

Et Jehan Marie, ses complices.

    « Pour le meurdre et homicide par eulx commis et perpétré en la personne de Rogier Le Veautre. »


1395. Jehan Des Vaux, de Houppeville, diocèse de Rouen.
    « Pour homicide sur Jehan Durant, servant d’armes de nostre seigneur le Roy. »


1397. Jehan Dupont, de la paroisse de Saint-Maurice de Malaunay, diocèse de Rouen.
    Pour avoir tué Henri Caillot.
    En 1403, un cordonnier l’ayant traité de meurdrier, fut obligé d’en venir demander humblement pardon au chapitre.


1398. Hugues Morel, de Quincampoix, diocèse de Rouen.
    Pour avoir tué un prêtre nommé Le Vigneron.


1399. Richard Le Vavasseur, dit Pulquent, de Hondouville, diocèse d’Évreux.
    Pour avoir tué Simon Belhomme.


1400. Pierre Coulombel, du Rouvray-en-Bray, diocèse de Rouen.
    Pour homicide commis sur Jehan Ravinel.