Hymnes homériques/À Hèrè

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Traduction par Leconte de Lisle.
A. Lemerre (p. 425).

HYMNE X.

À Hèrè.

Je chante Hèrè au thrône d’or, que Rhéiè a enfantée, Reine immortelle, illustre par sa beauté sans égale, femme et sœur de Zeus qui tonne dans les hauteurs, glorieuse, et que tous les Dieux heureux, dans le large Olympos, honorent et vénèrent autant que Zeus qui se réjouit de la foudre.