Hymnes homériques/Aux Dioskoures 1

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par Leconte de Lisle.
A. Lemerre (p. 427-428).

Chante Kastôr et Polydeukès, Muse harmonieuse, les Tyndarides nés de Zeus Olympien, et qu’enfanta, sous les cimes de Teygétos, la vénérable Lèda, secrètement domptée par le Kroniôn qui amasse les nuées.

Salut, Tyndarides, monteurs de chevaux rapides !