Image d’Épinal - Histoire de M. Rallié

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Images d’Épinal


Histoire de M. RALLIÉ
Épinal - Histoire de M Rallié - 01.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 02.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 03.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 04.jpg
1798. – Nuit du 4 août : Abolition des privilèges… M. Rallié se rallie à la Révolution Française. 1804. – M. Rallié dit à ses électeurs : « Ralliez-vous à moi et crions tous ensemble : Vive l’Empereur !… » 1814. – Mes amis, s’écrie M. Rallié, je me suis trompé, saluons le drapeau blanc et… Vive le Roi !… 1815. – Acclamons Louis XVIII qui sort des fourgons de l’Étranger et payez-moi le petit milliard des émigrés.
Épinal - Histoire de M Rallié - 05.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 06.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 07.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 08.jpg
1830. – Louis-Philippe d’Orléans dit qu’il représente la meilleure des Républiques : M. Rallié fait cause commune avec les vainqueurs de Juillet. 1848. – Le Prince Louis-Napoléon se rallie à la République et lui prête serment de fidélité à la grande joie de M. Rallié. 1852. – Après le Coup d’État, M. Rallié suit les blouses blanches et crie de nouveau : « Vive l’Empereur !… » 1870. – Pendant que M. Rallié crie : « à Berlin !… Napoléon, à Sedan, livre son armée à la Prusse !!!
Épinal - Histoire de M Rallié - 09.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 10.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 11.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 12.jpg
1872. – Avant de placer un enthousiasme, M. Rallié se demande d’où vient le vent. 1873. – M. Rallié se décide pour le Gouvernement du Maréchal Mac-Mahon. 1882. – Mais aussi M. Rallié conspue Gambetta, le dictateur, et Ferry, le Tonkinois. 1888. – M. Rallié acclame le brav’ général Boulanger.
Épinal - Histoire de M Rallié - 13.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 14.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 15.jpg Épinal - Histoire de M Rallié - 16.jpg
1898. – Aujourd’hui, M. Rallié crie de toutes ses forces : « Vive la République !… » M. Rallié sollicite, pour lui et ses amis, des honneurs et des places… …en attendant qu’il s’empare de la maison et jette la République par la fenêtre. Moralité : L’Opinion de M. Rallié est qu’il faut être toujours du côté du manche.