L’Encyclopédie/1re édition/APPEAU

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 547).
◄  APPAUME
APPEL  ►

APPEAU, vieux terme de Palais, qui s’est dit autrefois pour appel : on dit même encore dans quelques jurisdictions, le greffe des appeaux. (H)

Appeau, s. m. c’est un sifflet d’Oiseleur avec lequel il attrappe les oiseaux en contrefaisant le son de leur voix : l’appeau des perdrix rouges est différent de celui des perdrix grises ; il y en a aussi pour appeller les cerfs, les renards, &c. ce sont des hanches semblables à celles de l’orgue, qui ont différens effets, selon les petites boîtes qui les renferment. On donne aussi le nom d’appeau aux oiseaux qu’on éleve dans une cage, pour appeller les autres oiseaux qui passent, & que l’on nomme plus communément appellans.