L’Encyclopédie/1re édition/ARICA

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 650).
◄  ARIANO
ARICINA  ►

ARICA, port & ville de l’Amérique méridionale. Long. 317. 15. lat. mérid. 18. 26.

Le commerce d’Arica est considérable ; les magasins sont pendant quinze jours le dépôt de toutes les richesses du Potosi. Les marchandises qui passent de Lima & des autres ports du Pérou à Arica, sont des draps & des serges ; Quito y envoye ses lainages ; les étoffes riches y viennent d’Espagne par les galions ; il y passe aussi de Quito du froment, de la farine, du mays, de l’acicoca, des huiles, des olives, du sel, du beurre, du fromage, du sucre, du mercure, des sirops, des confitures, &c. des quincailleries, des outils, des ustenciles de ménage, &c. Ces dernieres marchandises viennent d’Europe à Quito.