L’Encyclopédie/1re édition/ARICINA

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 650).
◄  ARICA
ARICOURI  ►

* ARICINA, (Myt.) surnom sous lequel on honoroit Diane dans la forêt appellée Aricine, d’Aricie, princesse du sang royal d’Athenes, & reste de la famille des Pallantides, sur qui Thesée usurpa le royaume. Virgile dit qu’Hippolyte épousa Aricie, & qu’il en eut un fils après avoir été ressuscité par Esculape. On ajoûte qu’Aricie donna son nom à une petite ville d’Italie dans le Latium, & à une forêt où Diane cacha Hippolyte après sa résurrection ; & qu’en mémoire de ce bienfait, Hippolyte éleva un temple à Diane, & y établit un prêtre & des fêtes. Le prêtre étoit un esclave fugitif qui devoit avoir tué de sa main son prédécesseur ; & qui pour prévenir celui qui auroit été tenté de lui succéder, portoit toûjours une épée nue. La fête qui se célébroit aux ides d’Août consistoit à s’abstenir ce jour de la chasse, à couronner les bons chiens, & à allumer des flambeaux.