L’Encyclopédie/1re édition/BATMAN ou BATTEMANT

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 142).
◄  BATISTE
BATOCHINE  ►

BATMAN ou BATTEMANT, s. m. (Comm.) poids de Turquie. Il y en a de deux sortes ; l’un est composé de six ocquos, chaque ocquo pesant trois livres trois quarts de Paris ; en sorte que ce premier batman est de vingt-deux livres & demie.

L’autre est pareillement composé de six ocquos ; mais chacun de ces ocquos ne pese que quinze onces, qui est trois quarts moins que le premier : ce dernier batman ne revient donc qu’à cinq livres dix onces.

Le quintal, qui est aussi un poids de Turquie, pese trente batmans. Voyez Quintal & Ocquo.

Batman est aussi un poids de Perse ; il y en a de deux sortes, ainsi qu’en Turquie ; l’une qu’on nomme batman de chahi ou cheray, & qui est le poids du roi ; & l’autre qui s’appelle batman de Tauris, du nom d’une des principales villes de Perse.

Le batman de chahi sert à peser tant les choses nécessaires à la vie, que les charges des bêtes de somme : il pese douze livres & demie de Paris.

Celui de Tauris, qu’on ne met en usage que pour les marchandises de négoce, pese moitié moins que le batman de chahi, & n’est par conséquent que de six livres un quart.

Telle est la proportion de ces poids avec les nôtres, selon Tavernier : mais Chardin y met quelque différence ; car il ne fait le batman de Tauris que de cinq livres quatorze onces de Paris, & le batman de chahi, ou le batman du roi, que de douze livres douze onces. (G)