L’Encyclopédie/1re édition/BATTEURS

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  BATTERIE
BATTITURES  ►

BATTEURS D’ESTRADE, (Art militaire.) sont des cavaliers que le général envoye pour reconnoître les environs du camp qu’il occupe, & les avenues ou chemins par où l’ennemi pourroit s’avancer pour l’attaquer. Ces troupes doivent se porter en-avant avec beaucoup de circonspection, afin qu’elles ne soient pas coupées par l’ennemi, qui pourroit ensuite tomber sur le camp & le surprendre. Elles doivent aussi fouiller exactement les bois & tous les endroits fourrés des lieux où elles passent, pour s’assûrer qu’il n’y a point d’ennemis cachés. Voyez Reconnoître. (Q)

Batteur, s. m. nom commun dans les Arts méchaniques, à un grand nombre d’ouvriers dont l’emploi est d’écraser, de pulvériser, ou d’étendre : & pour les distinguer les uns des autres, on ajoûte au terme batteur celui de la matiere, & l’on dit batteur de plâtre, de soude, d’étain, d’or, &c.

Le batteur de plâtre, est celui qui écrase le plâtre après qu’il est cuit : pour cet effet il en étend à terre une certaine quantité, qu’il frappe avec sa batte jusqu’à ce qu’il soit assez menu pour être gaché.

Le batteur de soude, est celui qui chez les Epiciers pile la soude dans un mortier de fer avec un pilon de même matiere.

Le batteur d’étain, est celui qui chez les Miroitiers étend sur un marbre l’étain qui doit être appliqué en feuilles très-minces derriere les glaces.

Le batteur d’or, est celui qui réduit sur le marbre l’or dans ces feuilles très-minces qu’on vend par livrets, & qui servent à dorer la plûpart des ouvrages qui se font en argent, en cuivre, en bois, &c. On trouvera à l’article une description étendue du métier du batteur d’or.

Les Batteurs-d’or à Paris sont un corps de maîtres-marchands, ayant des statuts, priviléges & reglemens, suivant lesquels ils se conduisent dans leur communauté : ils ne sont pas plus de trente environ, dont les uns ne battent que de l’or uniquement, & les autres l’argent ; ayant néanmoins le choix de l’un ou de l’autre commerce, & pouvant même les faire tous deux à la fois.

* Batteur en grange ; c’est à la campagne l’ouvrier ou l’homme de journée qui frappe le blé avec un fléau, pour faire sortir le grain de l’épi. V. Blé.