L’Encyclopédie/1re édition/BIJON

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 248).
◄  BIHOREAU
BIJOUX  ►

* BIJON, s. m. (Hist. nat.) si l’on perce jusqu’au cœur avec une tariere l’arbre appellé melche, il en sort une liqueur qu’on peut substituer à la térebenthine, parce qu’elle a les mêmes propriétés : c’est cette liqueur qu’on appelle bijon.