L’Encyclopédie/1re édition/BOUTURE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  BOUTTES
BOUVEMENT  ►

BOUTURE, s. f. (Jardin.) c’est une branche que l’on coupe à certains arbres moelleux, tels que le figuier, le saule, le coignassier, le groseiller, laquelle reprend en terre sans racines.

Plusieurs confondent la bouture avec la marcotte qui est bien différente, en ce que cette derniere est une branche couchée en terre, mais qui n’est point séparée de l’arbre qui lui donne vie, & qu’on ne sevre que quand elle a des racines ; au lieu que la bouture & le plançon sont des branches sans racines. Voyez Marcotte. (K)

Bouture, terme d’Orfevre, eau préparée, lessive faite avec du sel de tartre pour blanchir l’argent. La coûtume qu’on a prise de blanchir l’argent au feu, a mis cette eau presque hors d’usage.