L’Encyclopédie/1re édition/BRONCHES

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 434).
◄  BRONCHER
BRONCHIALE  ►

BRONCHES, s. f. pl. on appelle ainsi, en Anatomie, les petits tuyaux dans lesquels se divise la trachée artere à son entrée dans les poumons, & qui sont distribués dans chaque partie du poumon, pour servir de passage à l’air dans la respiration.

Le mot est Grec, βρόγχια, & signifie la même chose.

Les rameaux des bronches, en se subdivisant, deviennent capillaires : ils passent dans les petits lobules des poumons ; ils paroissent même former par leur expansion, les cellules avec lesquelles ils communiquent. Chaque tuyau forme donc à l’extrémité une cellule, comme l’a imaginé Malpighi ; ainsi s’il est tombé en erreur, c’est en représentant ces cellules comme des vésicules solitaires. Voyez Poumon.

Les bronches sont composées de cartilages comme la trachée-artere, sinon que leurs cartilages sont parfaitement circulaires, sans avoir aucune partie membraneuse ni dure. Ils sont joints ensemble par une membrane qui les enveloppe : ils sont tirés en-dehors en longueur dans l’inspiration & en-dedans dans l’expiration. Voyez Inspiration & Expiration. (L)