L’Encyclopédie/1re édition/BROQUELEUR

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 443).
◄  BRONZER
BROQUETTE  ►

* BROQUELEUR, s. m. (Œconom. rustiq.) c’est ainsi qu’on appelle un trou du diametre de quatre à cinq lignes, pratiqué sur le devant des tonneaux : on le laisse ouvert pendant dix à douze jours après qu’on a bondonné les vins nouveaux ; passé ce tems, on y place une cheville haute de deux pouces, qu’on puisse ôter & mettre facilement pour donner de l’air au vin nouveau dans le cas qu’il vînt encore à s’émouvoir. On se sert de la même ouverture pour remplir les tonneaux pendant deux ou trois semaines, tous les huit jours une fois ; pendant un mois ou deux, tous les quinze jours une fois ; & enfin tous les deux mois une fois. On prétend qu’il faut être très-exact à faire ces remplissages dans les commencemens, lorsque le vin bouillonne encore, & cherche à se débarrasser de ses impuretés ; & qu’il ne faut pas les négliger dans la suite, le vin restât-il des années entieres dans la cave.