L’Encyclopédie/1re édition/CAPRICE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 637-638).
◄  CAPRIATO
CAPRICORNE  ►

CAPRICE, s. f. (en Architecture.) on se sert de ce nom par métaphore, pour exprimer une composition bisarre, quoiqu’ingénieuse, mais qui est éloignée des préceptes de l’Art, tels que sont les ouvrages du Boromini, Architecte d’Italie, de Berin, & de la Joue, Peintres & Dessinateurs François, & de plusieurs autres de nos jours ; par une imagination aussi fertile que déréglée, ils mettent en usage des licences qui autorisent la plûpart des jeunes Architectes sans expérience & sans regle à les imiter, & par là à rendre l’Architecture susceptible de variations, comme les habits, les modes, &c. (P)

Caprice, ou Fantaisie, sorte de piece de Musique libre, dans laquelle l’auteur sans s’assujettir à rien, donne carriere à son génie, & se livre à tout le feu de la composition : le caprice de Rebel étoit estimé dans son tems ; aujourd’hui les caprices de Locatelli donnent de l’exercice à nos violons. (S)