L’Encyclopédie/1re édition/CASTAGNETTES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 748-749).

* CASTAGNETTES, s. m. pl. (Musiq. & Luth.) instrument de percussion en usage chez les Maures, les Espagnols, & les Bohémiens. Il est composé de deux petites pieces de bois, rondes, séches, concaves, & de la grandeur à peine d’un écu de six livres. On s’en sert pour accompagner des airs de danse ; les concavités s’appliquent l’une contre l’autre quand on en joue. C’est pour cet effet que les deux pieces sont attachées ensemble par un cordon passé dans un trou percé à une petite éminence laissée au bord de la castagnette, & qui en est comme le manche. Le cordon se tourne ou sur le pouce ou sur le doigt du milieu ; s’il est tourné sur le pouce, c’est le doigt du milieu qui fait résonner les concavités l’une sur l’autre ; s’il est tourné sur le doigt du milieu, ce sont les doigts libres de part & d’autre qui font la même fonction. Les castagnettes marquent le mouvement, & doivent au moins battre autant de fois qu’il y a de notes dans la mesure. Ceux qui en joüent habilement, peuvent doubler, tripler. Voyez la figure de cet instrument Planche XI. de Luth. fig. 21.

La tablature des castagnettes se marque par des notes de Musique placées au-dessus & au-dessous d’une même ligne. Celles qui sont au-dessus sont pour la main gauche, & celles qui sont au-dessous, sont pour la main droite. La ligne de la tablature doit être tranchée de mesure en mesure par une ligne perpendiculaire, afin de distinguer les mesures. Il doit y avoir aussi au commencement de la ligne une clé & le signe de la mesure. Exemple :

Encyclopedie-2-p749-castagnettes.PNG

M. signifie main ; D. signifie droite ; G. signifie gauche : on écrit la tablature des castagnettes en partition sous celle de l’air qu’elles doivent accompagner.