L’Encyclopédie/1re édition/CHALOUPE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  CHALOSSE
CHALUC  ►

CHALOUPE, s. f. (Marine.) c’est un petit bâtiment léger fait pour le service des vaisseaux. On s’en sert aussi pour des traversées ; alors on y met un petit mât de mestre avec sa vergue, & un petit mât de misene.

Quoique l’on se serve souvent d’avirons pour les faire voguer, elles vont cependant très-bien à la voile ; ce qui rend leur service très-utile aux vaisseaux de guerre.

Dans le cours du voyage, la chaloupe se hale dans le vaisseau & s’embarque : on la met à la mer dans les rades, & lorsqu’on en a besoin. Elle sert à différens usages, comme de porter à bord les munitions, le leste, & les autres choses pesantes : on l’envoye faire de l’eau & du bois dans les relâches, elle sert à porter les ancres de toue.

La grandeur de la chaloupe se proportionne sur celle du vaisseau auquel elle doit servir ; & même ces proportions varient suivant la méthode de chaque constructeur : mais en général on lui donne autant de longueur que le vaisseau pour lequel elle est destinée a de largeur ; on lui donne pour sa largeur un peu plus que le quart de sa longueur ; & sa profondeur doit être un peu moindre que la moitié de sa largeur.

Mais pour se former une idée nette & distincte d’une chaloupe, de ses dimensions, & des parties qui la composent, il faut voir la Plan. XVI. de la Marine, où l’on trouve, fig. 1. une chaloupe renversée pour voir les parties internes ; fig. 2. la coupe perpendiculaire sur sa longueur de la poupe à la proue ; fig. 3. une vûe de la chaloupe par l’avant, & une par l’arriere ; fig. 4. une vûe de la chaloupe armée de ses avirons.

Lorsqu’on met la chaloupe à la mer, elle est équipée de trois ou cinq matelots : celui qui la gouverne s’appelle maître ; celui qui tire la rame de devant s’appelle le têtier ; & celui qui tire au milieu, arimier.

Chaloupe borme de nage, c’est-à-dire légere, aisée à manœuvrer, & qui va très-bien avec les avirons.

Chaloupe bien armée, c’est lorsquelle a des matelots suffisamment pour aller plus vîte, & qu’on la charge de troupes pour faire une descente, ou quelqu’autre expédition.

Chaloupe à la toue, c’est lorsque le vaisseau est à la voile, on se contente d’amarrer la chaloupe à son bord, & alors elle en est tirée ; ce qui ne se fait que dans un beau tems.

Chaloupe en fagot, voyez Fagot. (Z)