L’Encyclopédie/1re édition/CORDELIERS

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
◄  CORDELI
CORDELIERE  ►

CORDELIERS, s. m. (Hist. ecclésiast.) religieux de l’ordre de S. François d’Assise, institué vers le commencement du xiij. siecle. Les Cordeliers sont habillés d’un gros drap gris : ils ont un petit capuce ou chaperon, un manteau de la même étoffe, & une ceinture de corde noüée de trois nœuds, d’où leur vient le nom de Cordeliers. Ils s’appelloient auparavant pauvres mineurs, nom qu’ils changerent pour celui de freres mineurs ; ce pauvre leur déplut. Ils sont cependant les premiers qui ayent renoncé à la propriété de toutes possessions temporelles. Ils peuvent être membres de la faculté de Théologie de Paris. Plusieurs ont été évêques, cardinaux, & même papes. Ils ont eu de grands hommes en plusieurs genres, à la tête desquels on peut nommer le frere Bacon, célebre par les persécutions qu’il essuya dans son ordre, & par les découvertes qu’il fit dans un siecle de ténebres. Voyez l’article Chymie. Quoique cet ordre n’ait pas eu en tout tems un nombre égal de noms illustres, il n’a cessé dans aucun de servir utilement l’Eglise & la société ; & il se distingue singulierement aujourd’hui par le savoir, les mœurs, & la réputation. Voyez Capuchon.