L’Encyclopédie/1re édition/CORONAIRES

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  CORON
CORONAL  ►

CORONAIRES, (Anat.) c’est ainsi qu’on distingue deux arteres qui partent de l’aorte, vis-à-vis ses valvules, avant qu’elle soit hors du péricarde, & qui servent à porter le sang dans toute la substance du cœur. Voyez Cœur.

On les appelle coronaires, à cause que par leurs ramifications elles environnent la base du cœur, comme une espece de couronne ou de guirlande. Il en part dans leur route plusieurs branches qui sont dirigées longitudinalement, & comme Ruysch l’observe, aux oreillettes & dans la substance même du cœur : après avoir entouré la base du cœur & s’être rencontrées, elles s’anastomosent l’une avec l’autre. Voyez Cœur. Chambers.

L’artere coronaire stomachique est une branche de la cœliaque ; elle se distribue à l’estomac, & se porte le long de son arc concave entre l’orifice cardiaque & le pylore, où elle s’anastomose avec une branche qui vient de l’hépatique ; elle se divise en plusieurs rameaux, qui non-seulement communiquent entre eux, mais encore avec différens rameaux de la grande & petite gastrique. Voyez Estomac.

Quant à la veine coronaire stomachique, on appelle ainsi une veine qui se décharge dans le tronc de la veine splénique, qui en s’unissant avec la mésentérique, concourt à la formation de la veine-porte. Voyez Veine-porte. (L)

Le ligament coronaire du rayon ou radius, est un ligament qui unit le radius avec le cubitus. Voyez Radius & Cubitus. (L)