L’Encyclopédie/1re édition/COUPLET

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

COUPLET, s. m. (Belles-lett. & Musiq.) est le nom que l’on donne dans les vaudevilles à cette partie du poëme qu’on appelle strophe dans les odes. Comme tous les couplets d’une chanson sont composés sur la même mesure de vers, on les chante aussi sur le même air. Voyez Strophe.

Couplet, en Musique, se dit aussi des doubles & variations qu’on fait sur un même air, en le reprenant plusieurs fois avec de nouveaux changemens ; mais toûjours sans défigurer le fond de l’air, comme dans les folies d’Espagne & dans les anciennes chaconnes. Voyez Variation. Chaque fois qu’on reprend ainsi l’air varié différemment, c’est un couplet. (S)

Couplet, (Arquebus.) Les Arquebusiers appellent ainsi un fusil dont le canon est brisé, c’est-à-dire fait de deux pieces qui se rassemblent par le moyen d’une vis. Voyez Fusil.

Couplets, (Serrur.) c’est une fermeture en charniere composée de deux ailes en queue d’aronde ou droites, assemblée par une charniere que traverse une broche.

On en met aux portes, cassettes, tables, par-tout où il s’agit d’ouvrir & de fermer.

Couplets de Presse d’Imprimerie, sont les deux grosses charnieres de fer qui attachent le grand chassis ou tympan au coffre de la presse : ils doivent être extrèmement justes, pour éviter divers inconvéniens qui arrivent dans le cours du travail de l’impression. Il y a deux autres petits couplets ou charnieres à l’extrémité supérieure de ce même chassis ou tympan, qui servent à y attacher la frisquette au moyen de deux brochettes. Voyez Frisquette, Tympan, Coffre.