L’Encyclopédie/1re édition/STROPHE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

STROPHE, s. f. dans la Poésie grec. & latine, est une stance ou un certain nombre de vers qui renferment un sens complet, & qui est suivi d’une autre de la même mesure & du même nombre de vers dans la même disposition qu’on appelloit antistrophe. Voyez Antistrophe.

La strophe est dans des odes, ce que le couplet est dans les chansons & la stance dans les poëmes épiques. Voyez Couplet & Stance.

Ce mot vient du grec στροφὴ qui est formé de στρέφω, je tourne, à cause qu’après qu’une strophe est finie, la même mesure revient encore ; ou plutôt, comme ce terme se rapporte principalement à la musique & à la danse, parce que le chœur & les danseurs, qui, chez les anciens, marchoient en cadence autour de l’autel, pendant qu’on chantoit les odes ou hymnes en l’honneur des dieux, tournoient à gauche durant qu’on chantoit la strophe, & à droite lorsqu’on chantoit l’antistrophe. Voyez Antistrophe.

Dans notre poésie lyrique, une strophe ne sauroit être moindre que de quatre vers, ni en contenir plus de dix ; & la premiere strophe sert toujours de regle aux autres strophes de la même ode pour le nombre, soit pour la mesure des vers & pour l’arrangement des rimes.