L’Encyclopédie/1re édition/CRAMPON

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  CRAMPE
CRAMPONÉ  ►

CRAMPON, s. m. terme d’Architecture, morceau de fer ou de bronze à crocher ou à queue d’aronde, qui scellé à plomb sert à retenir les pierres les unes avec les autres dans la construction du bâtiment. Il s’en fait de droits, de coudés, & de circulaires ; on les appelle aussi agrafis. Les plus petits crampons servent dans la Serrurerie pour la ferrure des portes, des croisées, &c. Voyez Crampon (Serrurerie). (P)

Crampons ou Pattes d’une presse d’Imprimerie ; Ce sont douze morceaux de fer, chacun de huit à neuf pouces de long sur sept à huit lignes de large, plats d’un côté & convexes de l’autre, dont chaque extrémité se termine en une patte large percée de plusieurs trous, pour recevoir des clous qui puissent les attacher transversalement par leur surface plate au-dessous de la table, où ils sont en effet cloüés six de chaque côté, & de façon que leur partie convexe porte sur le berceau & ses bandes qui sont revêtues de fer. L’usage de ces crampons donnent la facilité de faire rouler & dérouler le train de la presse le long des bandes & sous la platine. Voyez Bandes, Berceau, Table.

Crampon, (Maréchall.) petit morceau de cuir qui est en forme d’anneau sur le devant de la selle, pour attacher les fourreaux des pistolets. Ce mot désigne aussi le renversement de l’éponge du fer du cheval, ou la maniere de renverser cette éponge. Il y en a de quarrés, & d’autres on oreilles de lievre. Voyez Fer de cheval. (V)

Crampon, en terme d’Orfévre en grosserie, se dit d’un morceau de fil-de-fer plié & élargi vers ses extrémités, dont on se sert pour retenir ensemble deux pieces qu’on veut souder : pour empêcher que ce crampon ne gâte la moulure, on l’appuie sur un autre morceau de fer de la forme de la moulure.

* Crampon, (Serrurerie.) c’est un morceau de fer plat, coudé à l’équerre par ses deux bouts. Il y en a de plusieurs grandeurs & de plusieurs façons.

Crampon à pointe ; c’est celui dont les deux parties recourbées sont en pointes ; on les appelle aussi crampons en bois.

Crampon à patte ; c’est celui qui est recourbé à double équerre par chaque extrémité, dont chaque patte plate, ronde, quarrée, en queue d’aronde, &c. ou à panache, &c. est percée de trous, pour attacher le crampon où il est nécessaire, avec vis ou clous.

Crampon en plâtre ; il est semblable à celui à pointe, excepté que par ses extrémités il est refendu, & forme deux crochets ; ce qui sert à le retenir dans le plâtre.

Crampon en plomb ; il a ses branches de la forme même du corps, plates ou quarrées, mais hachées dans toute la longueur de la patte qui doit entrer dans la pierre, où il doit être scellé, afin que le plomb entre dans ces hachures & les retienne.

On préfere ici les hachures à la refente, pour éviter la quantité de plomb ; car la refente demanderoit une grande ouverture.

L’usage des crampons à pointe ou patte, c’est de recevoir le verroux des targettes aux croisées, portes ou armoires, de même que les verroux à ressort, &c.

Les crampons en plomb servent aussi au même usage ; mais ils ont encore celui de lier les pierres ensemble. Voyez Crampon, terme d’Architecture.

Crampon, (Blason.) morceaux de fer dont on armoit les extrémités des échelles destinées à l’escalade des villes, & dont quelques Allemans ont orné l’écu de leurs armes, sous la figure d’un Z pointu par les deux bouts.