L’Encyclopédie/1re édition/CROTALE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  CROTALAIRE
CROTAPHITE  ►

CROTALE, s. m. (Musiq. ancienne.) espece de castagnette qu’on voit sur les médailles dans les mains des prêtres de Cybele. Voyez Corybante.

Le crotale étoit différent du sistre, quoiqu’on semble avoir confondu quelquefois ces noms. Il consistoit en deux petites lames ou petits bâtons d’airain que l’on remuoit de la main, & qui en se choquant faisoient du bruit. Voyez Sistre.

On en faisoit aussi d’un roseau fendu en deux, dont on frappoit les deux parties l’une contre l’autre ; & comme cela faisoit à-peu-près le même bruit que celui du bec d’une cicogne, on appelloit cet oiseau crotalistria, joüeuse de crotales.

Un ancien, dans Pausanias, dit qu’Hercule ne tua pas les oiseaux du lac Stymphale, mais qu’il les chassa en joüant des crotales : si cela est vrai, les crotales étoient en usage dès le tems d’Hercule.

Clément d’Alexandrie en attribue l’invention aux Siciliens, & en défend l’usage aux Chrétiens, à cause des mouvemens & des gestes indécens que l’on faisoit en joüant de cet instrument. Voyez le dictionn. de Trév. Chambers, & l’article Castagnettes.