L’Encyclopédie/1re édition/DANEBROG ou DANEBORG

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  DANDA
DANE-GELT  ►

DANEBROG ou DANEBORG, (Histoire mod.) ordre de chevalerie en Danemark, institué le jour de la fête de S. Laurent en 1219 par Waldemar II. roi de Danemark, à l’occasion d’un drapeau qui tomba, dit-on, miraculeusement du ciel, dans la bataille que ce prince donnoit contre les Livoniens, & qui ranima le courage de ses troupes. Ce drapeau, sur lequel on voyoit une croix blanche, fut nommé en langue du pays, danebrog ou danenburg, c’est-à-dire la force ou le fort des Danois. On le portoit à la tête des troupes, comme autrefois l’oriflamme en France ; mais ce drapeau ayant été perdu vers l’an 1500, & l’ordre de chevalerie qu’avoit institué Waldemar, s’étant insensiblement éteint, Christian V. roi de Danemark, le renouvella à la naissance de son premier fils en 1671. Les chevaliers dans les solennités, outre l’habit de l’ordre, portent une chaîne composée des lettres W. & C. entrelacées l’une dans l’autre, dont la premiere désigne le nom de l’instituteur, & la seconde celui du restaurateur de cet ordre. La marque ordinaire qui les distingue, est une croix blanche émaillée & bordée de rouge, garnie d’onze diamans : ils la portent à un ruban blanc bordé de rouge, passé en baudrier de la droite à la gauche ; & sur le côté droit du juste-au-corps les chevaliers portent une étoile à huit rayons brodée en argent, surmontée d’une croix d’argent bordée de rouge & de ces paroles C. V. restitutor. Quoiqu’on ait attention à la naissance dans le choix des chevaliers, il suffit d’avoir rendu des services importans au royaume pour être honoré de l’ordre de danebrog. Chambers. (G)