L’Encyclopédie/1re édition/DANOIS

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  DANNEBERG
DANS, EN  ►

DANOIS, (impôt.) Hist. mod. c’étoit une taxe annuelle imposée anciennement sur les Anglois, qui n’étoit d’abord que d’un schelin, & ensuite de deux, pour chaque mesure de 40 arpens de terre par tout le royaume, pour entretenir un nombre de forces que l’on jugeoit suffisantes à nettoyer les mers de pirates Danois, qui auparavant desoloient les côtes d’Angleterre.

Ce subside fut d’abord imposé comme une taxe annuelle sur toute la nation, sous le roi Ethelred, l’an 991 : « Ce prince, dit Cambden, in Britannia, étant réduit à de grandes extrémités par les invasions continuelles des Danois, voulut se procurer la paix, & fut obligé de charger son peuple de ces taxes appellées impôt danois. Il paya d’abord 10000 liv. ensuite 16000 l. après 24000 l. puis 36000 l. & enfin 48000 l. »

Edouard le Confesseur remit cette taxe ; les rois Guillaume I. & II. la continuerent. Sous le regne d’Henri I. on mit cet impôt au nombre des revenus fixes du royaume ; mais le roi Etienne le supprima entierement le jour de son couronnement.

Les biens d’église ne payoient rien de cet impôt ; parce que le peuple d’Angleterre, comme on le voit dans une ancienne loi saxonne, avoit plus de confiance aux prieres de l’Eglise, qu’à la force des armes. Voyez ci-devant Dane-Gelt, & le dictionn. de Chambers. (G)