L’Encyclopédie/1re édition/DEBORDER

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
DEBORDOIR  ►

DEBORDER, v. n. (Marine.) on dit d’un vaisseau qu’il se déborde, lorsqu’il se dégage du grapin & des amarres qu’un vaisseau ennemi lui avoit jettées pour l’aborder, ou lorsqu’il se débarrasse d’un brûlot qu’on lui avoit accroché. (Z)

Deborder, v. n. (Marine.) se dit d’un petit bâtiment qui s’éloigne d’un plus grand, à bord duquel il étoit. Lorsque la chaloupe ou le canot quittent le vaisseau, c’est déborder. La chaloupe ne doit point déborder du vaisseau que le capitaine n’en soit informé, & l’officier de garde doit en faire la visite auparavant. Du mot de déborder, est venu celui de deborde, terme de commandement, pour dire à une chaloupe de s’éloigner du vaisseau. (Z)

Deborder, en Ganterie, c’est tirer la peau par le bord avec le doigt ou un couteau, afin que les extrémités soient aussi unies & aussi égales que le reste du gant.

Deborder, terme qui signifie en général ôter les bords de quelque chose. Ainsi les Plombiers appellent déborder les tables, l’action par laquelle ils rognent les bords des tables de plomb avec une plane ou un débordoir rond, pour les unir des deux côtés.

Les maîtres Plombiers ne doivent, suivant leurs statuts, vendre aucune table de plomb sans l’avoir bien débordée auparavant. Voyez Plombier.