L’Encyclopédie/1re édition/PLOMBIER

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  PLOMBEUR
PLOMBIERES  ►

PLOMBIER, s. m. ouvrier qui fond le plomb, qui le façonne, qui le vend façonné & le met en œuvre dans les bâtimens, les fontaines, &c.

Les Plombiers forment à Paris une communauté, dont les derniers statuts sont du mois de Juin 1648, & contiennent quarante articles.

Suivant ces statuts, la communauté doit être régie par trois chefs, l’un qui est nommé principal, & les deux autres jurés ; tous les ans on doit élire un nouveau principal & un des jurés.

Il faut pour parvenir à la maîtrise être né sujet du roi ou naturalisé françois, & avoir fait quatre ans d’apprentissage, & le chef-d’œuvre prescrit par les jurés.

Les fils de maîtres sont exempts d’apprentissage & du chef-d’œuvre, pourvû qu’ils aient travaillé du métier pendant deux ans chez leur pere, & sont reçus sur une simple expérience.

Les apprentis qui ne sont point de Paris ne peuvent être admis à la maîtrise qu’ils n’aient justifié de leur brevet d’apprentissage, & travaillé à Paris pendant deux ans chez les maîtres.

Les veuves peuvent, tant qu’elles sont en viduité, faire travailler & tenir boutique ouverte, pourvû qu’elles aient pour la conduite de leurs travaux un compagnon capable.

Les maîtres plombiers sont tenus de marquer de leurs coins tous les plombs qu’ils vendent ou qu’ils emploient, & cette marque doit être apposée avant que le plomb sorte de leurs boutiques.

Il est défendu aux Plombiers de jetter du plomb sur toile, & de l’employer, non plus que celui qui a passé par le moulin.