L’Encyclopédie/1re édition/DECREPITATION

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  DECREDITER

DECREPITATION, s. f. (Chimie.) on entend par ce mot l’espece d’explosion successive ou par coups secs & souvent repétés, de certains sels exposés au feu. Jusqu’ici on ne connoît communément que deux sels qui ayent cette propriété ; savoir le sel marin & le tartre vitriolé.

Dans la décrépitation ces sels perdent l’eau de leur crystallisation, & la symmétrie de leurs crystaux se dérange totalement.

L’opération par laquelle on fait décrépiter un sel, s’appelle aussi décrépitation dans les laboratoires ; & le sel privé de l’eau de sa crystallisation, & réduit en poudre ou en petits éclats, s’appelle sel décrepité.

Cette opération n’est usitée que pour le sel marin ; en voici le manuel : « Faites rougir entre les charbons ardens un pot qui ne soit point verni ; jettez dedans environ une once de sel marin, puis le couvrez ; il pétillera & se réduira en poudre : quand le bruit sera cessé, vous mettrez encore autant de sel dans le pot, & vous continuerez de même jusqu’à ce que vous en ayez assez. Lorsqu’il ne pétillera plus, vous le retirerez du feu ; & étant encore chaud, vous le mettrez dans une bouteille que vous boucherez bien, afin d’empêcher que l’air ne l’humecte ». Lemery, cours de chimie.

Le but de la décrépitation du sel marin est de lui faire perdre l’eau de sa crystallisation, mais sur-tout de lui ôter cette propriété même de décrépiter, qui deviendroit incommode dans la plûpart des opérations chimiques où ce sel est employé. Voyez Sel marin. (b)