L’Encyclopédie/1re édition/DIGITALE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

DIGITALE, digitalis, s. f. (Hist. nat. bot.) genre de plante à fleur monopétale, anomale, & faite en forme de tuyau ouvert par les deux bouts, & découpée en deux levres. Il sort du calice un pistil, qui entre comme un clou dans la partie postérieure de la fleur, & qui devient dans la suite un fruit, ou une coque arrondie & terminée en pointe. Ce fruit se partage en deux parties, est divisé en deux loges, & renferme des semences qui sont petites pour l’ordinaire. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

Digitale, (Matiere medic.) J. Rai dit que la digitale est émétique. Dodonée rapporte que quelques personnes ayant mangé des gâteaux & des œufs où il y avoit de cette plante, s’étoient trouvées mal, & avoient vomi. Lobel dit aussi que le peuple de Sommerset en Angleterre, est dans l’usage de faire vomir avec la décoction de cette plante, ceux qui ont la fievre, & qu’elle leur cause quelquefois des super-purgations. Parkinson assûre qu’elle est efficace contre l’épilepsie, prise en décoction dans de la bierre, à la dose de deux poignées, auxquelles on ajoûte quatre onces de polipode de chêne ; mais comme l’observe J. Rai, ce remede ne convient qu’aux personnes robustes, parce qu’il purge violemment, & excite des vomissemens énormes.

Parkinson assûre, fondé sur l’expérience, que cette plante pilée & appliquée, guérit les glandes écroüelleuses. Continuat. cynos. mat. medic. Hermanni. Mais on n’en fait aucun usage parmi nous. (b)