L’Encyclopédie/1re édition/ECALE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  ECAILLONS
ECALLER  ►

ECALE, terme de Blondier, c’est la cinquieme partie d’un tiers ; voyez Tiers. Toutes les écales sont séparées les unes des autres, & contiennent chacune plusieurs centaines, dans lesquelles on les découpe encore. Ces centaines ne se voyent point ; au contraire elles sont appliquées les unes aux autres, de distance en distance, par de legeres couches d’une gomme aussi blanche que la matiere ; par-là on empêche la soie de s’écarter & de se mêler.

Ecale, s. f. (à la Monnoie.) au pié du balancier il y a une profondeur d’environ 3 piés, où le monnoyeur se place pour être à portée de mettre commodément les flancs sur les quarrés. Les ouvriers appellent cette profondeur écale ou fosse. Voyez Balancier.