L’Encyclopédie/1re édition/EFFRAIE ou FRASAIE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  EFFRACTION
EFFRAISER  ►

EFFRAIE ou FRASAIE, s. f. (Hist. nat. Ornithol.) aluco minor, oiseau de nuit de la grosseur d’un pigeon. Celui sur lequel on a fait cette description pesoit onze onces & demie, il avoit quatorze pouces de longueur depuis la pointe du bec jusqu’à l’extrêmité de la queue ; l’envergure étoit de trois piés un pouce & demi. Le bec avoit presque un pouce & demi de longueur, il étoit blanc & crochu à l’extrêmité. Cet oiseau avoit la langue un peu fourchue & les narines oblongues. Il portoit une espece de collier composé de plumes blanches & douces au toucher, entouré de plumes jaunes & roides, qui commençoit de chaque côté des narines, qui environnoit les yeux & le menton, & qui étoit posé sur la tête de l’oiseau à-peu-près comme une sorte de coëffure de femme, de façon que les yeux paroissoient au fond d’une cavité formée par les plumes hérissées de ce collier. La base des plumes des angles antérieurs des yeux étoit de couleur fauve. Il y avoit sur l’ouverture des oreilles une sorte de couvercle. La poitrine, le ventre & le dessous des aîles étoient blancs avec des taches brunes & quarrées. La tête, le col, le dos & le dessus des aîles jusqu’aux grandes plumes avoient plusieurs couleurs, du roux, du blanc & du noir, qui rendoient le plumage plus beau que celui des autres oiseaux de nuit. Les grandes plumes des aîles étoient au nombre de vingt-quatre dans chacune ; elles avoient des taches rousses & des points noirâtres. Les aîles pliées contre le corps s’étendoient aussi loin & même plus loin que la queue qui avoit quatre pouces & demi de longueur ; elle étoit composée de douze plumes qui avoient les mêmes couleurs que celles des aîles. Les pattes étoient couvertes jusqu’aux piés par une sorte de duvet, & il ne se trouvoit que quelques poils sur les doigts. L’ongle de celui du milieu étoit dentelé sur le côté intérieur, il n’y avoit qu’un doigt en arriere ; mais le doigt extérieur de devant pouvoit se diriger en arriere jusqu’à un certain point. Willughby, ornith. Voyez Oiseau. (i)