L’Encyclopédie/1re édition/ENCHEVÊTRÉ

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ENCHEVÊTRÉ, adj. (Manége.) un cheval enchevêtré est celui dont un des piés de derriere est pris dans une des longes de son licol. Ce mot d’enchevêtrure dérive du terme de chevêtre, qui désignoit autrefois un licou. Ce n’est qu’à l’occasion de quelque demangeaison dans le voisinage de la tête, ou de quelqu’autre perception qui l’importune, que l’animal s’enchevêtre. Il s’efforce de s’en délivrer, en y portant un de ses piés de derriere, mais sa jambe peut se trouver embarrassée dans la longe ; & dans les mouvemens qu’il fait pour la dégager, il arrive très-souvent que le frotement violent qui en résulte, cause une écorchure ou une plaie plus ou moins profonde dans le pli du pâturon. Voy. Enchevêtrure. Des boules de bois suspendues à l’extrémité des longes, & dont le poids les tient toûjours dans un degré de tension convenable, sans les empêcher de couler librement dans les anneaux, préviennent ces sortes d’accidens qui, eu égard à des chevaux extrèmement vifs & impatiens, ont quelquefois des suites beaucoup plus fâcheuses. (e)